Parallèlement à l'ouverture du sommet de Davos, en Suisse, le Forum social mondial a débuté, ce mercredi, dans le nord de l'Amazonie, à Belém, avec près de 100 000 militants altermondialistes.

Forum Social Mondial Brésil 2009 Quat´rues
Une grande marche de dizaines de milliers de militants altermondialistes et d'Indiens a donné mardi le coup d'envoi au Forum Social Mondial de Belém (nord du Brésil), plus que jamais en quête d'alternatives au capitalisme en crise.

Environ 100.000 militants syndicalistes, étudiants, membres d'organisations non-gouvernementales, pacifistes sont présents au Forum qui se pose depuis 2001 en alternative au Forum économique de Davos qui réunit en même temps les décideurs économiques et politiques dans les Alpes suisses.
"C'est ce forum qui donnera la réponse mondiale des mouvements sociaux (syndicalistes, ONG, étudiants) à la crise", a estimé Raffaella Bolini, coordinatrice du FSM européen.

Outre la réponse à la crise économique et au chômage, ce FSM a pour principaux thèmes la défense de l'environnement et de l'Amazonie.
L'une des organisatrices de l'évènement a estimé que "c'est le moment de construire un nouveau modèle pour une civilisation qui est malade et s'organise sur un modèle qui viole les droits de l'homme et détruit l'environnement".
Les militants de l'organisation écologique Greenpeace, sous une banderole proclamant "Sauver la planète maintenant", portaient une vache gonflable, symbole de la destruction de la forêt amazonienne grignotée par les pâturages destinés à l'élevage.
"Nous voulons attirer l'attention des décideurs sur les peuples de la forêt mais aussi sur les Indiens qui vivent dans les villes et sont victimes de discrimination", a déclaré Niriuana, une indienne Xipaya de 72 ans originaire d'Altamira, dans l'Etat amazonien du Para.

Plus de 2.000 activités sont prévues durant les cinq prochains jours, portant sur des causes aussi diverses que la campagne anti Coca-Cola ou le droit à l'avortement. Cuba est venue en force à l'occasion des 50 ans de la Révolution cubaine, et a planté une grande tente pouvant accueillir 500 personnes pour des débats politiques, des évènements culturels et de la musique. Dans la manifestation, des militants des partis d'extrême gauche du Brésil brandissaient une banderole où était écrit "Nous sommes en faveur de la résistance de la Palestine! Dehors les troupes impérialistes en Irak, en Afganistan et en Haiti!".

Les altermondialistes ont parait-il perdu leur meilleur ennemi avec le départ de George W. Bush après huit ans de présidence. Mais Il reste tout de même de quoi faire en terme d´opposition au néo-libéralisme et à la domination du monde par le capital. N´est-ce pas ?

Site du Forum Social Mondial
Charte de Principes du Forum Social Mondial


Compléments situation en Amazonie :
Matthieu en Amérique Latine : épisode 1
Matthieu en Amérique Latine : épisode 2
Matthieu en Amérique Latine : épisode 3