Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - écologie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 5 décembre 2011

Le nucléaire sûr n’existe pas - La preuve par Greenpeace

Coucou réacteur Nogent Greenpeace
Ce matin, une équipe de Greenpeace nous a fait un simple mais efficace "coucou"... depuis l'intérieur du réacteur de Nogent-sur-Seine (Aube).

Avec peu de moyens, les militants de l'organisation écologiste sont entrés sans aucun problème au cœur même des installations nucléaires !
Greenpeace démontre ainsi - par le biais d'une action sans violence, dans le respect des individus et des installations - que le nucléaire sûr n’existe pas et que les centrales nucléaires françaises sont bel et bien vulnérables.
Ils sont ensuite montés sur le dôme d’un des deux réacteurs et ont peint le signe danger sur celui-ci.


D'autres militants se seraient introduits dans d'autres centrales, dont l'organisation refuse pour le moment de préciser les noms. "Si le dispositif de détection d'EDF et Areva est aussi performant qu'ils le disent, qu'ils trouvent ces militants !», précise Greenpeace.


Greenpeace dans une centrale nucléaire

Une fouille «approfondie» de toutes les centrales et installations nucléaires en France est en cours.
Pour suivre la partie de cache-cache, c'est par ici, un live-blog ouvert pour l'occasion par Greenpeace.

Vous pouvez aussi suivre l'actu de Greenpeace sur Facebook et Twitter

vendredi 25 novembre 2011

Mon dessin en ligne, Bridget Kyoto et des visuels en cours - Le vrac du vendredi 25 novembre 2011

Jeu mon dessin en ligne theme foret

Jeu concours "mon dessin en ligne


Du 1er octobre au 31 décembre 2011, tous les enfants âgés de 3 à 12 ans sont invités à participer au Grand Jeu « mon Dessin en ligne » sur le thème de la Forêt.

L´équipe Quat´rues est heureuse de s´associer à Rhône en Vert et aux autres partenaires (Bioviva, Salamandre , Abonéobio, Marron Rouge et la FRAPNA) pour ce jeu.
Un jeu qui vise à sensibiliser les enfants (petits et grands) aux enjeux environnementaux par le biais de l´illustration.
Par ici pour davantage d'explications.


Bridget Kyoto, petite sirène d'alarme


Toujours dans le registre de la sensibilisation, nous vous présentons Bridget Kyoto.
Bridget est comme nous, désespérée par le crasse aveuglement de notre "civilisation" mais elle est trop sérieuse pour ne pas en rire. D'elle-même et du reste. Pour ne pas pleurer.
Elle cultive la vie, l’auto-dérision, l'absurde et se moque de tout, y compris de l’écologie et de ceux qui la font.

Retrouvez-la sur Facebook, n'hésitez pas à relayer et à partagez ses vidéos! Qu'on entende le chant de cette petite sirène d'alarme !




visuel_en_cours_4.jpg

Votre avis nous importe !


La collection été 2012 Quat'rues est d'ores et déjà sous les crayons.
Or, malgré notre incroyable inventivité, notre inspiration sans limite et notre esprit d'à-propos, parfois, sur certains visuels, nous hésitons. Si, si, nous hésitons.

C'est pourquoi nous nous tournons aujourd'hui vers vous, attentifs lecteurs, pour vous demander votre avis sur des visuels en cours.
C'est par ici que ça se passe.

jeudi 10 novembre 2011

Derrière sa jolie façade, découvrez l´affreux visage du WWF

Panda WWF malveillant
"Le pacte avec le Panda - que cache le WWF ?", tel est le titre du documentaire du réalisateur allemand Wilfried Huismann.
Pendant un an, il est allé sur le terrain pour vérifier l'action du WWF. Le reportage qui en résulte, diffusé l´été dernier sur la 1ère chaine de télévision allemande, met gravement en cause l'association internationale et démontre qu’il y a un décalage entre le discours de l'association et la réalité de son action sur le terrain.

« Le WWF est la plus puissante organisation de protection de l’environnement du monde. Les gens croient que le WWF protège les espèces en voie de disparition, le climat et les forêts vierges, et le Panda du WWF inspire confiance. Une marque qui pèse 500 millions d’euros… par an. Derrière cette jolie façade, on découvre le visage affreux du WWF, qui travaille avec des organisations qui détruisent les forêts, ainsi que l’espace vital d’animaux… et des hommes. »
C´est par ces mots que débute le reportage. Autant dire que nous sommes en attente d´exemples sérieux assortis d´arguments solides dans les images à suivre.
Et bien il n´y a qu´à demander !

Les certificats de développement durable

Le documentaire met le doigt sur le fait que l'association donne un peu trop facilement des "certificats de développement durable" à des entreprises douteuses.
L’organisation de protection de l’environnement participe ainsi à des « tables rondes » avec des entreprises de modifications génétiques telles que Monsanto et la multinationale Wilmar, assurant ainsi que le soja et l’huile de palme produits par ces entreprises sont « durables ».

Durable à l´image de cette plantation en Indonésie que visite le réalisateur ? Il y constate que les eaux d’écoulement non filtrées contaminent les sols – mais reçoivent l’attestation « durable », justement par le WWF.
Avec ce certificat, «l’entreprise peut encaisser la subvention « Energie régénérative » en Europe. Des deux côtés, c’est un business lucratif», explique la voix off.

Décalage entre engagements et réalité

Le reportage dénonce aussi un véritable décalage entre les engagements de l'association et ce qui est effectivement fait sur le terrain. Dans une logique de recherche de fonds, l'ONG n'hésiterait en effet pas à se compromettre.

Exemple en Indonésie toujours, où le WWF fait des collectes pour l’orang-outan de Bornéo, espèce menacée. Sur place, l’équipe de télé de la première chaîne allemande (ARD) ne trouve aucun projet de protection du WWF, en faveur des orangs-outans. Au contraire, le WWF coopère avec une grosse entreprise qui détruit les dernières forêts de Bornéo pour mettre en place des plantations de palmiers à huile, ce qui est fatal aux orangs-outans.

Population déplacée

Enfin, nous apprenons dans le documentaire, que sous le prétexte avancé par le WWF de création de « réserves naturelles » pour les tigres, des peuples indigènes d’Inde et d’Indonésie sont expulsés.

Dans le reportage, un activiste écologiste du Bengale, dénonce le tourisme écologiste promu par le WWF : « Ca rapporte certes beaucoup d’argent au pays […]. Il y a de plus en plus de réserves de tigres. Au plus un Etat en possède, au plus il reçoit d’argent du « fonds des tigres ». Même si dans un certain périmètre il n’y a que 2 tigres, c’est déclaré « réserve » ! C’est une manœuvre politique ![...] L’argent qui coule à flot n’enrichit que les autorités et les experts en tigre. Ils s’achètent de nouvelles maisons ou autos ou investissent dans l’éco-tourisme. Les jeunes autochtones sont chassés du pays. Pourquoi les autochtones devraient être chassés ? C’est eux qui protègent la forêt depuis des centaines d’années ! Aujourd’hui, c’est un million de personnes qui a dû être déplacé. La raison avancée par le WWF et l’Etat : « Les tigres et les hommes ne peuvent coexister. »


Il y a 50 ans que le WWF existe (depuis le 11 septembre 1961) et il est aujourd’hui le lobby en faveur de l’environnement le plus influent au monde. Pourtant, derrière cette ONG prônant une idéologie écologiste, il y a des peuples déportés, des forêts rasées et des partenariats plus que douteux.

Pour que l’écologie soit synonyme d´amélioration de conditions de vie et de sauvegarde de l´environnement, il faudra sans doute à l´avenir oublier les accords avec l´industrie, censés préserver les écosystèmes encore intacts.

Et surtout se souvenir que l´ONG au sympathique panda accélère plutôt le processus de destruction !



Sources : AgoraVox, Arrêts sur images, Planète sans visa

mercredi 2 novembre 2011

Le vert est la couleur de l´écologie... C’est aussi celle de la peur

Nous voici de nouveau embarqués dans une loop avec nos copains de la Green Team, et ce pour notre plus grand plaisir!

Sujet du jour : Halloween !
Gasp !!!

Écologiquement parlant, il y a de nombreux sujets à traiter qui font froid dans le dos. En effet, si le vert est la couleur de l´écologie et (de l’espoir !), c’est aussi celle de la peur... Ne dit-on pas "Vert de peur" ! Le nucléaire, la déforestation, le changement climatique... autant de sujets régulièrement traités sur ce blog qui peuvent aisément faire frissonner de peur.

Aujourd´hui, nous ferons court. Une petite vidéo.
Dans laquelle vous trouverez du vert (plein d´herbe), une dimension écologique (une voiture qui roule, beurk ! Pour un café en canette, re-beurk !), peut-être même un soupçon de peur ?!

Avis aux amateurs... Prière de monter le son à fond ! (et de faire taire les rabats-peur qui connaissent déjà)



Et si vous souhaitez finir comme Hulk (en voilà une blague effrayante d´insipidité !), nous vous invitons vivement à lire les billets de nos compères de la Green Team :

* Abi - Vertissimmo : Le top 5 des horreurs ménagères à éviter absolument cet hiver
* Jean-Marc - Marron Rouge : Ne plus avoir peur de l’écologie
* Erick - Ceza.me : L’écologie, ça fait peur … mais pas pour de vrai
* Gus - Ec(h)oMag : Peur d’avoir peu
* Michèle - Attention à la Terre : Halloween dessin et recette : même pas peur
* Clovis - Quat’Rues : Le vert est la couleur de l´écologie... C’est aussi celle de la peur

vendredi 23 septembre 2011

Attac interpelle les candidats sur la crise - Interpellez Nicolas Sarkozy

Mercredi, Attac a envoyé une liste de quatre questions aux candidats actuellement déclarés à l’élection présidentielle.
Elles concernent la régulation financière, le financement des urgences sociales et écologiques, les banques et la dette publique.

Tous les candidats (ou presque) à cette élection ont repris la proposition de taxer les transactions financières pour réduire la spéculation et financer les biens publics mondiaux.
Mais cette mesure ne semble pas suffisante pour conjurer la catastrophe qui s’annonce. C’est pourquoi Attac demande à tous les candidats du champ démocratique quelles autres mesures fortes ils comptent proposer pour faire face à cette crise.

Leurs réponses sont attendues avant la réunion du G20 de Cannes début novembre et seront publiées sur une page dédiée du site d´Attac. Nous tâcherons de vous en tenir informé.

T shirt bio équitable Préhistoire Quat´rues    Visuel "Préhistoire" - Les armes ont évolué mais pas les mentalités.

En complément à ces questions, Oxfam-France et Attac vous proposent d´être à l'honneur dans une vidéo interactive.
Participer à sa la diffusion en y intégrant une photo de vous ou de vos amis, puis en leur envoyant (voici un exemple avec ma trogne).

Après 18 mois de mobilisation internationale, la campagne Taxe Robin des Bois (appelée aussi Taxe Tobin ou Taxe sur les transactions financières) s'achève bientôt.
Fin octobre, la pétition qui a atteint aujourd'hui les 38 200 signatures sera remise à Nicolas Sarkozy juste avant le sommet du G20 à Cannes, afin qu´il défende la taxation des transactions financières et mobilise ses homologues (ca, c´est pour le boulot en amont des présidentielles. Un(e) vrai(e) président(e) continuera le boulot l´an prochain)

D´ici là, vous pouvez bien sûr signer la pétition (si ce n´est déjà fait) ou/et faire de vous ou vos ami(e)s le héros de la vidéo.

mercredi 7 septembre 2011

Comment construire et rénover écolo ? Sur vertissimmo, un expert en éco-matériaux répond à vos questions

Mes 3 joyeux compères de Quat'rues ont récemment fait l'acquisition d'un lieu où dormir, manger et jouer en famille se fait plus aisément (ils ont acheté un logement quoi !).

Déformation professionnelle (et motivation personnelle), ils souhaitent mettre en adéquation leurs envies et leurs idées : c'est à dire construire, rénover, isoler, décorer, équiper leurs logements respectifs avec des matériaux écologiques.

Ils ont pour cela consulté bon nombre de sites et forums dédiés à leurs diverses interrogations relatives à l’habitat, sans trouver forcément de réponses claires et transparentes à leurs questions.

Et bien il semblerait que Vertissimmo et Ronan puissent leur donner très bientôt ces réponses très attendues !

habitat durable écologique_Vertissimmo
En effet, à partir du 20 septembre, Vertissimmo, le salon virtuel de l’habitat sain et durable, proposera une toute nouvelle rubrique intitulée : "Les conseils de Ronan, expert en éco-matériaux"

Animée (comme son nom l'indique) par Ronan Cassin, gérant du magasin Les Matériaux Verts© à Angers, cette rubrique aura pour but de vous aider à concrétiser votre projet, et ce en :

- vous aidant à mieux connaître les éco-matériaux, à décrypter les étiquettes des produits traditionnels et ceux réputés écologiques. Multiplication de labels officieux, nouvelles gammes de produits plus ou moins obscures, partout sont affichés de jolis logos et autres estampilles vertes sur des produits qui n’ont rien d’écologique ni de sain pour l’utilisateur.
- vous guidant dans l’application et la mise en œuvre de ces éco-matériaux.

Vous pouvez dors et déjà poser vos questions à Ronan en utilisant le formulaire de contact du site Vertissimmo ou par email via ronan[@]vertissimmo.com

vendredi 12 août 2011

Midnight Oil : "Beds are burning" - Pause estivale et musicale (4ème)

Ce n'est pas jeune mais ca n'a pas vieillit (croyez-moi sur parole, je ne vieillis pas non plus !).
Mené par son chanteur Peter Garett, fervent défenseur de l'environnement, le groupe australien milite ici pour un monde plus éco-logiquement engagé (c'est en tout cas ce que je comprends, les paroles étant assez métaphoriques... et c'est peu de le dire !)


midnight oil - beds are burning

Paroles

Out where the river broke
The bloodwood and the desert oak
Holden wrecks and boiling diesels
Steam in forty five degrees

The time has come
To say fair's fair
To pay the rent
To pay our share
The time has come
A fact's a fact
It belongs to them
Let's give it back

How can we dance when our earth is turning
How do we sleep while our beds are burning
How can we dance when our earth is turning
How do we sleep while our beds are burning

The time has come to say fairs fair
to pay the rent, now to pay our share

Four wheels scare the cockatoos
From Kintore East to Yuendemu
The western desert lives and breathes
In forty five degrees

The time has come
To say fair's fair
To pay the rent
To pay our share
The time has come
A fact's a fact
It belongs to them
Let's give it back

How can we dance when our earth is turning
How do we sleep while our beds are burning
How can we dance when our earth is turning
How do we sleep while our beds are burning

Traduction

Dehors où le fleuve a cassé
Le sang du bois et le chêne de désert
Les épaves de Holden et
La Vapeur de gazoles bouillante dans quarante-cinq degrés

Le temps est venu
De dire qu'il faut être juste
Pour payer le loyer
Pour payer notre part
le temps est venu
un fait un fait
Cela leur appartient
Aller, rendons le

Comment pouvons nous danser quand notre terre tourne
Comment dormons nous pendant que nos lits brûlent
Comment pouvons nous danser quand notre terre tourne
Comment dormons nous pendant que nos lits brûlent

Le temps est venu
De dire qu'il faut être juste
Pour payer le loyer
Pour payer notre part
le temps est venu
un fait un fait
Cela leur appartient
Aller, rendons le

Quatre roues effraient les cacatoès
de l'Est Kintore à Yuendemu
que le désert occidental vit et respire
à quarante-cinq degrés

Le temps est venu
De dire qu'il faut être juste
Pour payer le loyer
Pour payer notre part
le temps est venu
un fait un fait
Cela leur appartient
Aller, rendons le

Comment pouvons nous danser quand notre terre tourne
Comment dormons nous pendant que nos lits brûlent
Comment pouvons nous danser quand notre terre tourne
Comment dormons nous pendant que nos lits brûlent

jeudi 21 avril 2011

Le week end de Ferme en Ferme

de ferme en ferme avril 2011 Loire et Rhône
De Ferme en Ferme est une opération de promotion des agriculteurs et de leurs savoir-faire. Elle se déroule sous forme de portes ouvertes dans les fermes les 23 et 24 avril 2011.

Le public est invité à visiter, découvrir et déguster gratuitement les produits des agriculteurs. Occasion privilégiée de rencontre entre producteur et consommateur sur le lieu même de production, l'opération permet de connaitre et comprendre les techniques d'agriculture durable et de rencontrer ceux qui font de la terre une passion.

Cette année, pas loin de 600 fermes (dont 62 fermes du Rhône et de la Loire) participent à l'opération. Elles reflètent l'engagement de paysans vers une agriculture durable et de qualité, qui contribue à maintenir des campagnes vivantes, dynamiques et accueillantes.

Pour retrouver les lieux participants en Rhône-Alpes et ailleurs.
Carte et présentation complète de cette 10ème édition de l’opération sur le Rhône et la Loire.

lundi 4 avril 2011

Épicière bio en bourgogne, elle sort de sa coquille écolo

Petit billet facile dans la continuité de cette journée du 1er avril vouée à l´hilarité générale.

La rédaction de Globalmag d´Arte, dans sa rubrique « Ils changent de vie », nous présente Alexandra - Épicière bio en Bourgogne et farouche protectrice de l´environnement, elle en a eu assez et a décidé de revenir à Paris.

Depuis, elle s´épanouie dans la (sur)consommation en évitant bien de toucher à tout ce qui pourrait rimer avec écologie !

vendredi 18 mars 2011

Earth Hour : Les prémices d´une grande pause ?

Nous relayons cette année l´opération Earth Hour 2011 avec nos amis Éco-informateurs. Ce réseau d’échanges permet de donner un peu plus d´impact à nos écrits. D´autre part, il nous donne la possibilité de nous enrichir en découvrant de nouvelles idées, de nouveaux points de vue.

C´est sur le blog de Shopecolo qu´il m´a ainsi été donné de découvrir le concept de la Grande Pause, que Nicolas a, en toute logique, associé à une heure pour la planète, Earth Hour 2011.

Au premier abord, le nom peut sembler un brin sectaire et peu rassurant. Il n´en est rien. L´idée est simplement lumineuse (donc en contradiction avec celle d´éteindre toutes les lumières ^^) : reprendre le pouvoir sur nos temps de vie individuelle et collective; nos temps de travail, nos temps citoyens, nos temps avec nos proches…

Patrick Viveret, philosophe, nous expose l´idée ainsi :
"Nous nous proposons de prendre un engagement mutuel à ralentir, et mieux encore à s’arrêter, pour prendre le temps de réfléchir à la nature des activités que nous menons tant sur le plan personnel qu'au sein de nos entreprises, de nos administrations, de nos organisations de toute nature, afin de vérifier qu’elles ne contribuent pas à la course folle vers l’abîme…"

Il explique dans cette interview que cette heure pour la planète est une bonne façon (à l´instar d´autres initiatives) de commencer à initier un grand temps de pause, cette capacité à reprendre du pouvoir sur nos propres vies.


Et si pendant Earth Hour, nous faisions une... von WWF_France

L´idée est séduisante. Prendre plus de temps pour soi, pour ses proches - famille et ami(e)s - prendre le temps de choisir ses activités et sa vie.
Et ce concept, séduisant, devient nécessaire ! Courir dans tous les sens sans prendre le temps de souffler - dans le but de générer toujours plus de profits et de pouvoir ainsi consommer toujours davantage - difficile de croire encore qu´une telle course peut-être saine. Pour nous, mais aussi pour notre environnement, notre planète.
Nous laisser le temps de vivre, apprendre la Déconsommation (Consommer mieux (donc moins) pour polluer moins)... N´est-ce pas là la suite logique de cette heure pour la planète ? N´est-ce pas là l´objectif raisonnable à atteindre ?

Une heure de répit pour la planète, forte dans sa symbolique, est loin d´être suffisante. Cette petite pause permettra cependant à chacun de nous d´en imaginer une plus longue, pour notre bien et celui de la planète !

Visuel Déconsommation Earth hour 2011 blog Quat rues vêtements équitables et bio
Lire aussi :
Earth Hour 2011- Une heure pour la planète...et après ?
Earth Hour 2011 : Une Heure de bon sens peut en cacher bien d´autres

Et bien sûr les billets des Éco-informateurs :
• Abi [Vertissimmo]:[Earth Hour 2011] :  Une heure d’obscurité pour réfléchir au nucléaire
• Jean-Marc [Marron Rouge] : Earth Hour 2011, une nécessité ou une obligation ?
• Romain [Objectif Planète] : Earth Hour 2011 : que faire pendant l'Heure pour la Terre ?
• Annabel [Un bureau sur la Terre] : Earth Hour 2011, l'occasion d'aller plus loin
• Urus [Quat´rues] : Eath Hour 2011- Les prémices d´une grande pause ?

- page 2 de 5 -