A l´heure où les français sont toujours plus nombreux dans la rue pour demander l´abrogation simple et ferme de la réforme des retraites, les députés adoptent sereinement le projet de loi sur l'immigration. Cela se passait mardi dernier.

"Emploi, déchéance de nationalité, santé… Priorité au tout répressif" titrait Libération fin Septembre.
Sur fond de terrorisme et d´insécurité, les lois sont votées, afin que les riches s´enrichissent (ou encore ici, enfin les exemples ne manquent pas), et que les pauvres s´appauvrissent. Le gouvernement en place veille au grain.

Alors, pour puiser en notre côté Kepon la force de dire non, voici un petit message des Béruriers noirs en ce lundi matin. Solidarité est maître-mot.