Coucou réacteur Nogent Greenpeace
Ce matin, une équipe de Greenpeace nous a fait un simple mais efficace "coucou"... depuis l'intérieur du réacteur de Nogent-sur-Seine (Aube).

Avec peu de moyens, les militants de l'organisation écologiste sont entrés sans aucun problème au cœur même des installations nucléaires !
Greenpeace démontre ainsi - par le biais d'une action sans violence, dans le respect des individus et des installations - que le nucléaire sûr n’existe pas et que les centrales nucléaires françaises sont bel et bien vulnérables.
Ils sont ensuite montés sur le dôme d’un des deux réacteurs et ont peint le signe danger sur celui-ci.


D'autres militants se seraient introduits dans d'autres centrales, dont l'organisation refuse pour le moment de préciser les noms. "Si le dispositif de détection d'EDF et Areva est aussi performant qu'ils le disent, qu'ils trouvent ces militants !», précise Greenpeace.


Greenpeace dans une centrale nucléaire

Une fouille «approfondie» de toutes les centrales et installations nucléaires en France est en cours.
Pour suivre la partie de cache-cache, c'est par ici, un live-blog ouvert pour l'occasion par Greenpeace.

Vous pouvez aussi suivre l'actu de Greenpeace sur Facebook et Twitter