Ezedine Erouissi torture MarocBon nombre d'entre nous connaissons le Maroc. Ses nombreuses beautés qui façonnent le pays, les rencontres imprégnées de curiosité et de respect...
Pourtant, derrière ces bonheurs se cachent des bagnes qui continuent à exister.


Le 1er mai 2012 fut libéré Ezedine Erouissi, étudiant détenu politique, après avoir purgé un calvaire de cinq mois et 135 jours de grève de la faim dans les prisons marocaines. Torturé, blessé, harcelé, vous pouvez lire son "Journal de torture".
Arrêté le 1er décembre 2011 pour son appartenance à la mouvance des Basistes de l’UNEM, (Union Nationale des Étudiants Marocains) centrale syndicale arbitrairement interdite, Ezedine a d’abord été condamné à 3 mois avec une amende de 500 dh, puis en appel à 5 mois de prison.

Aujourd'hui, ils sont encore plus de vingt prisonniers en grève de la faim à travers les prisons du Maroc, à Fès et à Taza notamment, pour que soient enfin écoutées leurs revendications de vie conforme à la déclaration universelle des droits de l'Homme.

Nous pouvons les aider en continuant à signer ces pétitions mises en ligne. Seules des milliers de signatures pourront faire pression sur le pouvoir marocain.
Signez ici ou (et!) et diffusez autour de vous !