Les Sengwer vivent dans la forêt d’Embobut depuis des siècles et ils sont protégés par des dispositions spéciales dans la Constitution kenyane et en droit international. Ils ont déjà remporté un procès pour arrêter les expulsions, mais le gouvernement fait la sourde oreille et prétend qu’ils doivent quitter la forêt afin de protéger les sources d’eau pour les villes environnantes.

Ainsi, les forces de police lourdement armées viennent d’incendier 1000 maisons pour expulser les familles indigènes des forêts. Pour sauver ses maisons – ainsi que la forêt – avant qu’elles ne soient détruites pour toujours, le peuple Swenger a besoin de notre aide.

La Banque mondiale - qui a une immense influence sur le gouvernement Kenyan - a dépensé des millions d’euros issus de nos impôts pour former les forces de police kenyanes. Ces mêmes forces qui annihilent aujourd'hui cette ancienne communauté. Jusqu’ici, alors que de nouveaux financements sont en jeu cette année, la Banque mondiale est restée muette.

Si nous sommes assez nombreux à relayer cet appel à l’aide, nous pouvons l’obliger à arrêter ces horreurs.

Demandons lui de convaincre le gouvernement kenyan d’arrêter ces accaparements de terres d’une brutalité rare et de s'engager à respecter les droits fondamentaux pour obtenir de nouvelles subventions.
Ajoutez votre nom maintenant