Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - Les Amis de la Terre

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 octobre 2010

Appel à vote pour les prix Pinocchio 2010

Prix Pinocchio 2010 blog Quat´rues
Afin de mobiliser les citoyens sur la responsabilité des entreprises, les Amis de la Terre organisent les « Prix Pinocchio du développement durable » pour élire parmi des entreprises françaises, les Pinocchios 2010.
Le vote est désormais ouvert en ligne sur www.prix-pinocchio.org, le site dédié qui présente les nominés dans trois catégories : « environnement », « droits humains » et « greenwashing ». La remise des prix, ouverte au public, sera organisée le 9 novembre 2010 à Paris, au Comptoir Général (80, quai de Jemmapes - 75010 Paris) à partir de 18h.

"Les concepts de développement durable et de responsabilité sociale et environnementale des entreprises figurent sans conteste parmi les avancées importantes de ces dernières années. Toutefois, en l’absence de cadre juridique contraignant, ils sont souvent récupérés par les multinationales qui les utilisent pour redorer leur image auprès des citoyens, des décideurs publics et des actionnaires. Les grandes entreprises françaises ne sont pas en reste, qui rivalisent d’ingéniosité pour se présenter comme des parangons de vertu, vidant le « développement durable » de son sens initial (...)

Douze cas concrets, proposés par des organisations de la société civile ou des citoyens, s’affrontent sur le site www.prix-pinocchio.org dans les catégories « environnement » (nominés : Axa, Total, Eramet, Alstom), « droits humains » (nominés : Sodexo, JL Vilgrain - Somdiaa - Sosucam, Orange, GDF-Suez) et « greenwashing » (nominés : Crédit Agricole, SNCF Zéro Carbone, Aéroport de Beauvais-Tillé, Renault/Dacia).
Ils présentent des projets de plusieurs grandes entreprises françaises dont les impacts environnementaux et sociaux sont souvent ignorés du public et particulièrement révélateurs de leur double discours".

Votez sur www.prix-pinocchio.org

T shirt bio équitable Préhistoire Quat´rues T shirt équitable et coton biologique "Préhistoire"

lundi 23 novembre 2009

Zéro deforestation en Indonésie

zero derforestation indonesie blog Quat´rues
Le 7 décembre, c´est à dire très bientôt, s'ouvrira à Copenhague le sommet international sur le climat. Les chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier s'y retrouveront pour lutter contre les changements climatiques. Or, 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont dues à la déforestation.

Le combat contre la déforestation est donc prioritaire. Greenpeace le mène en Amazonie, dans le bassin du Congo, mais aussi en Indonésie. La destruction des forêts tropicales et des tourbières a fait de ce pays le troisième émetteur mondial de gaz à effet de serre !

Greenpeace est sur place et agit avec les populations locales pour que cesse ce massacre. Le défi est immense. Mais, étape après étape, la pression de Greenpeace commence à faire reculer les entreprises qui détruisent les forêts et à faire réagir le gouvernement indonésien

Voir les actions de Greenpeace contre la déforestation tropicale
Signer l´ultimatum climatique


Retrouvez aussi nos derniers billets en rapport avec le sommet de Copenhague :
Soloba Mady Keita - Témoin du changement climatique,
TCK TCK TCK : Time for Climat Justice,
A poil avec Greenpeace pour la planète
"Coup de griffe du dimanche 25 Octobre" ou comment signer l´appel de Copenhague 2009
Signez l'appel pour le climat !.

lundi 12 octobre 2009

Prix Pinocchio 2009 : le vote est lancé !

Prix Pinocchio Quat´rues Les Amis de la Terre Peuples Solidaires 2009
Les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples Solidaires, lançaient, le 8 Octobre, le vote public des internautes pour l’élection des Prix Pinocchio 2009. Douze entreprises françaises ont été nominées et concourent dans trois catégories : environnement, droits humains et greenwashing. Toutes se disent en faveur du « développement durable » alors que leurs impacts réels sont lourds et négatifs pour l’environnement ou les populations locales.
Bientôt un an après la première édition des prix Pinocchio du développement durable, qui avait récompensé Areva dans les catégories « environnement » et « greenwashing » et le groupe Louis Dreyfus dans la catégorie « droits humains », les Amis de la Terre lancent l’édition 2009 des Prix Pinocchio. Les entreprises nominées sont les suivantes : Total, Michelin, BNP Paribas, EDF, Bolloré, Accor, Peugeot, Crédit Agricole, Perenco, Herta, Société Générale, et France Betteraves.

Gwenael Wasse, chargé de campagne Responsabilité des entreprises aux Amis de la Terre, explique : « Cette seconde édition promet malheureusement d'être à nouveau un « grand cru ». Violation des droits sociaux, destruction de forêts, pollution locale, émission de gaz à effet de serre, communication biaisée, publicité trompeuse, etc : les doubles discours des multinationales n'ont pas cessé avec la crise et les promesses de réforme. Les citoyens vont pouvoir choisir leurs pires entreprises françaises de l'année 2009 ! »
Pour Fanny Gallois, chargée de campagne Droits de l’Homme au travail à Peuples Solidaires, « cet événement est également un moyen de donner une voix et une visibilité aux femmes et aux hommes qui se battent au quotidien contre les impacts négatifs des entreprises sur leur environnement de travail et de vie, pour faire valoir leurs droits ».

Les Prix Pinocchio mettent en lumière de nombreux abus concrets. Dans le cadre de leur campagne sur la responsabilité des entreprises, les Amis de la Terre demandent un encadrement juridique des impacts environnementaux et sociaux des multinationales, pour que cesse leur quasi-impunité de fait dans les pays du Sud.
La présentation des 12 cas et des Prix Pinocchio est accessible sur le site suivant :
www.prix-pinocchio.org
Les résultats y seront annoncés le 24 novembre, avec une cérémonie de remise des prix le soir même par Les Amis de la Terre et Peuples Solidaires à Paris.

lundi 23 février 2009

MADAGASCAR - DAEWOO FAIT MAIN BASSE SUR LA TERRE

1 simple CLIC ICI suffit pour soutenir le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches.

Depuis plusieurs mois, la presse fait largement écho d’un phénomène inquiétant pour des millions de petits paysans ayant toujours vécu dans l’extrême pauvreté et d’autant plus affaiblis par la crise alimentaire mondiale actuelle : le rachat massif de terres agricoles dans les pays du Sud par des Etats tiers et des investisseurs privés. Motifs annoncés : sécuriser l’approvisionnement alimentaire et investir dans une valeur sûre en période de crise.

Au détriment de qui ?

Des populations locales – en particulier des petits paysans – qui ne sont malheureusement pas les bénéficiaires de ces investissements dont les produits sont destinés aux pays d’origine des capitaux. Dans ce monopoly de la terre au niveau mondial, le cas de Daewoo est particulièrement révélateur. En novembre 2008, l’entreprise sud-coréenne annonçait en effet avoir signé dès juillet 2008 avec le gouvernement malgache un accord portant sur l’exploitation d’1,3 millions d’hectares de terres, pour la production de maïs et d’huile de palme à destination de la Corée du Sud. Dans un contexte politique aujourd’hui très tendu à Madagascar, Daewoo et le gouvernement malgache multiplient les déclarations contradictoires, mais les organisations de la société civile malgaches sont particulièrement inquiètes et appellent à la transparence et au respect du droit des paysans à la terre.

Face à cet accaparement des terres agricoles, dont l’Affaire Daewoo est emblématique, et dans un climat de durcissement politique à Madagascar, les organisations de la société civile et la population demandent des réponses claires et précises et en appellent à notre solidarité.

Appel lancé en lien avec la Fédération Peuples Solidaires
Et en partenariat avec les Amis de la Terre

jeudi 29 janvier 2009

Les agrocarburants, ça nourrit pas son monde

La directive actuellement discutée par le Parlement, la Commission et le Conseil européens, ce dernier présidé par la France, pourrait imposer l’incorporation de 10 % d’agrocarburants dans la consommation énergétique des transports européens d’ici à 2020.

Agrocarburants Quat´rues Oxfam Les Amise de la Terre
Excellente idée ! Ainsi nous serons moins dépendants du pétrole et nous pourrons réduire les gaz à effet de serre. Demain, vous pourrez faire le plein de votre véhicule en vous disant que, vous aussi, vous protégez la planète.
Le problème est que derrière tout ceci se cache une toute autre réalité. Utiliser des céréales pour faire rouler sa voiture est une réelle menace pour les populations locales et les cultures vivrières car cela accapare la terre et les ressources naturelles. Ils contribuent également à la hausse mondiale des prix alimentaires qui a plongé près de 300 millions de personnes supplémentaires dans la faim et la pauvreté.

Plusieurs organisations, telles Oxfam France- Agir ici ou les Amis de la terre proposent des actions pour alerter les dirigeants face au fléau qu´ils mettent actuellement en place. Vous pouvez retrouver toutes les infos nécessaires sur le site "Les agrocarburants, ça nourrit pas son monde".
Vous y trouverez bien sûr la pétition, des informations et des bannières pour relayer l´info sur vos sites et blogs.

Nos amis Allemands eux ont déjà dit stop à ce type de carburant... exemple à suivre...

mardi 13 janvier 2009

Les lauréats des prix Pinocchio 2008

Lauréats Prix Pinocchio Quat´rues
On est un peu à la bourre, mais voici les grands gagnants des prix Pinocchio 2008

Nombre de votants : 4 193 personnes
Prix Pinocchio, Késako ?

   * Prix Pinocchio "Droits humains"
* N°1 LOUIS DREYFUS avec 36% de votes
* N°2 SUEZ avec 32% de votes
* N°3 ALSTOM avec 18% de votes
* N°4 SOCIETE GENERALE avec 14% de votes


   * Prix Pinocchio "Environnement"
* N°1 AREVA avec 48% de votes
* N°2 TOTAL avec 29% de votes
* N°3 BNP PARIBAS avec 14% de votes
* N°4 CREDIT AGRICOLE avec 9% de votes


   * Prix Pinocchio "Greenwashing"
* N°1 AREVA avec 48% de votes
* N°2 TOTAL avec 26% de votes
* N°3 RENAULT avec 18% de votes
* N°4 CNIM avec 7% de votes


Tous les détails sur l´excellent site des Amis de la Terre.