Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - Peuples Solidaires

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 24 octobre 2013

"La vie Auchan, elle change la Vie"... parfois de façon radicale et irréversible

Auchan change la vie
L'enseigne française qui promet la Vie, la vraie, a reconnu que des vêtements de sa marque In extenso avaient été produits au Rana Plaza. Cet immeuble s'effondrait le 24 avril dernier, au Bangladesh, faisant 1133 morts et plus de 2 000 blessés.

Après le drame, la mobilisation citoyenne et la pression médiatique ont poussé plus de 100 entreprises à signer un Accord de prévention des incendies et de sécurité des bâtiments au Bangladesh. Réclamé de longue date par Peuples Solidaires - ActionAid France, le Collectif Ethique sur l'étiquette et leurs partenaires internationaux, cet accord vise à prévenir de nouveaux accidents. Cependant, hormis quelques aides d'urgence, les victimes du Rana Plaza et leurs familles n'ont reçu aucune indemnisation.

Aujourd'hui, en lien avec l'Organisation internationale du travail (OIT), des discussions sont en cours en vue de mettre rapidement sur pied un fonds d'indemnisation des victimes*. Alors que neuf entreprises ont accepté de participer aux négociations, Auchan y brille par son absence... se disant victime d'une sous-traitance irrégulière et annonçant un « plan de lutte contre la sous-traitance opaque ».
Pour les ONG, il s'agit d'une mesure en trompe-l'œil car cette sous-traitance informelle et les violations qui en découlent sont aussi la conséquence des pratiques d'achat abusives des supermarchés et des grandes marques.

Auchan cherche-t-il ainsi à se dédouaner de sa responsabilité de donneur d'ordre initial ? Malgré ses 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour 2012, le groupe va-t-il persévérer dans son mépris des victimes du Rana Plaza ?

Par le biais de Peuples Solidaires, écrivez à M. Vianney Mulliez, Président du groupe Auchan.


(* Son montant est estimé à 54 millions d'euros dont 45%, soit environ 23 millions, à la charge des entreprises donneuses d'ordre du Rana Plaza. Celles-ci contribueront en fonction de leurs volumes de production estimés et de leur chiffre d'affaires).

mercredi 16 octobre 2013

Désignez les pires entreprises de l'année 2013

Prix Pinocchio 2010 blog Quat´rues
Les prix Pinocchio du développement durable dénoncent les impacts négatifs de certaines entreprises : celles qui agissent en contradiction totale avec le concept de développement durable qu'elles utilisent pourtant abondamment dans leur communication.

Afin de démasquer ce décalage entre les "beaux discours" et la réalité des actes, Les Amis de la Terre, en partenariat avec le Crid et Peuples Solidaires - ActionAid France, décernent chaque année trois Prix Pinocchio . Une référence, bien entendu, à la fameuse marionnette et à sa conception très personnelle de la vérité…

Votez maintenant !

Trois prix, neuf nominés:

Catégorie « Plus vert que vert »:

Areva et son musée de la mine
Air France et la compensation carbone
BNP Paribas et le climat

Catégorie « Mains sales, poches pleines »
Auchan et les usines textiles du Bangladesh
Apple et l'extraction de l'étain en Indonésie
Alstom et les grands barrages du Brésil

Catégorie « Une pour tous, tout pour moi »
Total et les gaz de schiste en Argentine
Veolia et la privatisation de l'eau en Inde
Société Générale et le charbon australien

Votez maintenant et jusqu'au 18 novembre 2013.

Cérémonie de remise des prix le mardi 19/11 à 19h (Paris - entrée gratuite) Inscription ici

mercredi 8 février 2012

Des fruits à teneur garantie en dignité


Les ONG Peuples Solidaires, BanaFair, Banana Link et Spolecnost pro Fair Trade viennent de lancer une campagne intitulée “Le Juste Fruit”.

Leurs objectifs communs sont de favoriser les filières bananes et ananas afin qu'elles soient justes sur le plan social et durables sur le plan environnemental, de sensibiliser les consommateurs aux conditions de production de ces fruits et d'encourager des nouvelles politiques et pratiques commerciales internationales.


La banane est le fruit le plus commercialisé au monde et le commerce international de l’ananas se développe rapidement. Ces fruits sont produits dans les mêmes pays et impliquent les mêmes entreprises.
Or, les violations des droits sociaux et environnementaux sont fréquentes dans les deux filières et souvent la situation empire.

Les ONG demandent ainsi aux supermarchés, en tant qu’acteurs les plus puissants des filières banane et ananas, de payer un prix juste à leurs fournisseurs et de respecter des droits des travailleurs-ses et de l’environnement (en réduisant notamment l’utilisation de pesticides toxiques).
Par cette campagne, les ONG demandent aussi aux gouvernements de règlementer les abus dans les pratiques d’achat des supermarchés et d'obliger les multinationales à respecter des droits favorisant une production de fruits exotiques durable, juste, et équitable.

Nous, consomateurs(trices) et citoyen(ne)s, avons le pouvoir de faire pression sur les responsables afin qu’ils améliorent la situation dans les filières de bananes et d’ananas. La vie des personnes qui produisent les bananes et les ananas peut être améliorée de différentes façons.
Vous trouverez sur le site de la campagne “Le Juste Fruit” des propositions pour vous impliquer !

lundi 12 octobre 2009

Prix Pinocchio 2009 : le vote est lancé !

Prix Pinocchio Quat´rues Les Amis de la Terre Peuples Solidaires 2009
Les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples Solidaires, lançaient, le 8 Octobre, le vote public des internautes pour l’élection des Prix Pinocchio 2009. Douze entreprises françaises ont été nominées et concourent dans trois catégories : environnement, droits humains et greenwashing. Toutes se disent en faveur du « développement durable » alors que leurs impacts réels sont lourds et négatifs pour l’environnement ou les populations locales.
Bientôt un an après la première édition des prix Pinocchio du développement durable, qui avait récompensé Areva dans les catégories « environnement » et « greenwashing » et le groupe Louis Dreyfus dans la catégorie « droits humains », les Amis de la Terre lancent l’édition 2009 des Prix Pinocchio. Les entreprises nominées sont les suivantes : Total, Michelin, BNP Paribas, EDF, Bolloré, Accor, Peugeot, Crédit Agricole, Perenco, Herta, Société Générale, et France Betteraves.

Gwenael Wasse, chargé de campagne Responsabilité des entreprises aux Amis de la Terre, explique : « Cette seconde édition promet malheureusement d'être à nouveau un « grand cru ». Violation des droits sociaux, destruction de forêts, pollution locale, émission de gaz à effet de serre, communication biaisée, publicité trompeuse, etc : les doubles discours des multinationales n'ont pas cessé avec la crise et les promesses de réforme. Les citoyens vont pouvoir choisir leurs pires entreprises françaises de l'année 2009 ! »
Pour Fanny Gallois, chargée de campagne Droits de l’Homme au travail à Peuples Solidaires, « cet événement est également un moyen de donner une voix et une visibilité aux femmes et aux hommes qui se battent au quotidien contre les impacts négatifs des entreprises sur leur environnement de travail et de vie, pour faire valoir leurs droits ».

Les Prix Pinocchio mettent en lumière de nombreux abus concrets. Dans le cadre de leur campagne sur la responsabilité des entreprises, les Amis de la Terre demandent un encadrement juridique des impacts environnementaux et sociaux des multinationales, pour que cesse leur quasi-impunité de fait dans les pays du Sud.
La présentation des 12 cas et des Prix Pinocchio est accessible sur le site suivant :
www.prix-pinocchio.org
Les résultats y seront annoncés le 24 novembre, avec une cérémonie de remise des prix le soir même par Les Amis de la Terre et Peuples Solidaires à Paris.