vivre en autarcie blog vêtement équitable
Nous, Eco-informateurs, avons décidés aujourd’hui, de vous présenter à notre sauce une invention, un état d’esprit, un mode de vie qui nous interpelle. Pour cette thématique « Ça vient d’ailleurs », je vous parlerai d’un mode de vie encore peu répandu mais qui pourrait (re)devenir très en vogue : vivre en autarcie.

Le terme autarcie vient de l'adaptation du grec autarkeïa, de autos, soi-même et arkein, c'est-à-dire protéger, secourir, se suffire.

Ainsi, l'autarcie est un système économique idéal d'un territoire géographiquement défini, d'une région ou d'un État habité par des acteurs économiques qui peuvent suffire à tous leurs besoins et vivre seulement de leurs propres ressources. L'autarcie a ainsi pour but principal de réduire le plus possible les dépenses à l'importation, et ainsi tenter d'établir un équilibre économique à l'intérieur du pays. Jusqu’à ce jour, aucun état n’est parvenu à établir un système parfaitement autarcique.

Par extension, l'autarcie désigne également un mode de vie dans lequel un foyer produit tout ce qu'il consomme, ou du moins l'essentiel, et ne recourt donc pas ou peu au commerce pour compléter ses besoins.

Aujourd’hui, les causes d’une vie en autarcie peuvent être de deux natures.

La première relève de l’isolement, ou le mode de vie autarcique n’est pas un choix, mais une obligation. Mais obligation n’est pas ici synonyme de punition. Des tribus indigènes d’Amazonie, vivant au cœur de la forêt, ont trouvé des solutions pour subvenir à tous leurs besoins vitaux et vivent en parfaite harmonie avec la nature. Leur isolement est d’ailleurs leur salut.
Car leur premier contact avec d’autres êtres humains se révèlent très souvent être catastrophique, car ces humains vont de paire avec leurs machines, détruisant sans complexe, à coup de déforestation massive, l’écosystème sans lequel ces tribus ne peuvent continuer à vivre comme ils le souhaitent. Ils en sont désormais réduit à se battre pour défendre leur patrimoine culturel (Lire les épisodes « Matthieu en Amérique Latine » : épisode 1, épisode 2, épisode 3)
Historiquement, les groupes vivant en symbiose avec la nature et capables de vivre en autosuffisance ont souvent, voir toujours, regrettés leurs rencontres avec d’autres êtres vivant de façon plus « moderne ». Les tribus Amérindienne confrontées aux conquistadors, les indiens d’Amérique confrontés aux chasses massives de bisons puis aux restrictions territoriales, les tribus d’Afrique noire confrontées au christianisme et à l’esclavagisme… Les exemples sont légions.

Visuel Défoirestation Quat reus vêtements équitables et bio
Plus récemment un nouveau mode de vie en autarcie a vu le jour et s’apparente à un choix. En effet, certaines personnes, confrontées depuis toujours à une vie basée sur les échanges économiques, décident d’apprendre à vivre en autosuffisance.
Les raisons sont multiples mais les motivations sont très souvent liées à l’environnement. Le retour à la terre : se préparer à acquérir une indépendance alimentaire et énergétique.
- Vous trouvez que les carottes que l’on trouve en supermarché sont bourrées d’OGM et qu’il y en a vraiment assez d’être dépendant du pétrole. Celui-ci sera de toute façon bientôt épuisé, et tant qu’à changer de mode de vie, autant s’y mettre maintenant.
- Vous pensez que notre système économique et que la « loi du profit à tout prix » sont forcément liés au dérèglement climatique.
- Vous souhaitez vous coucher et vous lever avec le soleil.
Alors ce mode de vie est fait pour vous. Il demande certainement de nombreux sacrifices. Mais certains pensent qu'il n'y a qu'à ce prix que nous pourrons sauver notre planète...

Je trouve et je pense cela personnellement. Vis-je en autarcie pour autant ? Non…
Ma dépendance au monde qui m’entoure et dans lequel j’évolue - le clavier sur lequel je tapote, le café que je sirote, le film que je savoure, et la liste est longue – est encore trop forte. (Cela ne m'empêche pas d'essayer de vivre au mieux avec mes convictions)

Est un mal ? Un bien ? Suis-je encore trop jeune, pas assez mûr ? Le ferai-je un jour ? La vie en autarcie est-elle nécessaire, voir indispensable, comme un pansement sur le monde ? Trop de questions sont encore en suspend…
Et vous, qu’en pensez-vous ?


N'hésitez pas à lire les billets des Eco-informateurs rédigés sur la thématique "Ca vient d'ailleurs" :

• Abi [Vertissimo] : Ca vient des USA : l’isolant révolutionnaire écolo à base de champignons
• Audrey [Paris by light] : Ça vient des States : Whole Foods Market
• Cyrille [Ecowizz]: Le lombricompostage : comment fabriquer un lombricomposteur ?
• Esra [Terra Cités] : Habitat collectif et bien mutualisés, un concept exportable en France ?
• Jean-Marc [Marron Rouge] D’ailleurs il y a aussi les déserts
• Karen [Cuisine saine] : La cuisine végétarienne ça vient d’ailleurs et c’est durable !
• laurence [aboneobio] : la cosmétique bio équitable ça vient d’ailleurs
• Ludivine [Peau Ethique] : Un look bio et tendance avec des marques venues d’ailleurs.