Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


samedi 15 septembre 2018

La collection automne hiver 2018 est en ligne !

collec hiver 2018
Les peuples sont en marche pour sauver le climat.
Lassé-e-s de leurs gouvernements inertes, les Humain-e-s se sont mis en route pour faire barrage au réchauffement climatique (semblerait qu'en chemin, certain-e-s aient traversé la rue pour trouver du boulot).

Pour nous soutenir dans cette dé-marche, Quat'rues sort sa nouvelle collection - des vêtements toujours bio, toujours éthiques et toujours porteurs de visuels engagés - et qui à défaut de sauver le monde entier (quoi que !), peuvent habiller les marcheurs qui vont dans le bon sens !


mercredi 9 décembre 2015

Cartes postales collection hiver 2015

Retrouvez les lots de 10 cartes postales collection hiver 2015 - En papier recyclé, illustrées recto-verso des visuels engagés Quat'rues - au prix de 5€.

Elles pourront accompagner un bien joli t-shirt, souhaiter un Joyeux Noël ou une très belle année prochaine.
Les plus audacieux pourront, avec, annoncer l'arrivée d'un chiot à la maison ou l'abstention d'un électeur du Front National...

Visuels : A louer, David Vs Goliath, Défoirestation, Greenwashing, Meet your meat, Monstro-ondes, Préhistoire, Sois belle, Vélo vole, Vivre c'est risquer
Format A6 (15,5 X 10,5)

cartes postales hiver 2015 recto
cartes postales hiver 2015 verso

mardi 29 octobre 2013

Demandons la libération des militants Greenpeace

Greenpeace libération Russie
Cela fait plus de 30 jours que 28 militants de Greenpeace, ainsi qu’un cameraman et un photographe freelance, sont emprisonnés en Russie.
Leur crime ? Défendre le climat.

Défendre le climat n'est pas un crime, c'est une nécessité !

Demandons la libération immédiate des activistes et membres d'équipage Greenpeace, et un arrêt des forages en Arctique.

Activistes Greenpeace emprisonnés Russie

vendredi 1 février 2013

Demain y aura-t-il toujours des forêts?


Petite vidéo plutôt positive - avec explications associées - piochée parmi les perles Chiffroscope de Canal +


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Mésopotamie 8000 ans avant notre ère. Plutôt que de poursuivre un gibier incertain et de cueillir des baies aléatoires, pourquoi ne élever ses propres animaux et planter lui-même des graines.
source : http://www.nytimes.com/1997/11/18/science/new-clues-show-where-people-made-the-great-leap-to-agriculture.html?pagewanted=all&src=pm
 
Depuis que l'homme a commencé à cultiver la terre il y 8000 ans, le monde a ainsi perdu 45% de ses forêts.
Source : Convention on Biological Diversity
http://www.cbd.int/forest/problem.shtml
On estime que 74% de la déforestation dans le monde aujourd'hui est due à la création de terres cultivables (20% dus à l'agriculture commerciale, 12% dus à l'élevage à grande échelle, 42% dus à l'agriculture de subsistance).
Source : United Nations Framework Convention on Climate Change, Investment and financial flows to address climate change, 2007, p.81.
(source : http://unfccc.int/files/essential_background/background_publications_htmlpdf/application/pdf/pub_07_financial_flows.pdf
Rapport du GIEC, 2007, p. 81)
 
De 1970 à 2010, la forêt Amazonienne a elle seule a perdu presque 20% de sa surface. En 2050, elle pourrait être réduite de moitié.
Source : RAISSON (Virginie), Atlas des futurs des mondes, Robert Laffont, 2009, p. 149.
 
C'est ce qu'on appelle la transition forestière qui intervient souvent lorsque la population d'un pays quitte la campagne pour la ville, laissant les arbres repousser sur une partie des terres agricoles.
Source : RUDEL (Thomas), Forest transitions : towards a global understanding of land use change, Global environmental change, pp. 23-31.
http://www.greenbiz.com/sites/default/files/document/CustomO16C45F64217.pdf
Ce n'est pas le seul facteur qui explique la transition forestière. Celle-ci peut être due à une prise de conscience par des gouvernements des risques de pénurie de bois. C'est ce qui s'est passé en Chine, au Bangladesh et en Inde.
 
En France, l'espace boisé reprend ainsi de la hauteur depuis 1829 et a retrouvé aujourd'hui son niveau du début du 14ème siècle.
Source : MATHER (A. S.), FAIRBAIRN (J.) et NEEDLE (C. L.), The Course and Drivers of the Forest Transition : the  case  of  France, p.67.
http://www.helsinki.fi/sivut2006/press/worldforests/Mather1999.pdf
 
Les forêts américaines, elles, gagnent du terrain depuis 1920.
Source : RUDEL (Thomas), Forest transitions : towards a global understanding of land use change, Global environmental change, p. 26.
http://www.greenbiz.com/sites/default/files/document/CustomO16C45F64217.pdf
 
Au total, dans les années 90, presque 40% des pays ont vu leur forêts s'étendre.
Source : RUDEL (Thomas), Forest transitions : towards a global understanding of land use change, Global environmental change, p. 26. 38% exactement.
http://www.greenbiz.com/sites/default/files/document/CustomO16C45F64217.pdf


mercredi 3 août 2011

"Energies pour la planète" - Débat citoyen pour une transition énergétique

Energies pour la planète
Du 25 au 28 août prochain, aura lieu l'évènement "Énergies pour la planète", organisé à l’initiative de la Coordination nationale des collectifs contre le gaz de schiste et en partenariat avec les réseaux militants nationaux et internationaux (les Amis de la Terre, ATTAC, Artisans du monde, FRAPNA, France Libertés, Greenpeace, Stop nucléaire, VigiNature).
Ce rassemblement prendra place à Lezan (Cévennes, Gard) et aura pour but d’ouvrir un débat citoyen sur l’énergie sous le nom de "convergence citoyenne pour une transition énergétique"

En effet, l’extraction des pétroles et gaz de schiste est désormais un phénomène planétaire au cœur de l'actualité. Ces hydrocarbures amènent à nouveau, et plus que jamais, les interrogations liées à l'énergie : quelle production et à quel prix ? Quel niveau de consommation raisonnable (ée) ? Comment faire rimer production d'énergie avec préservation de l’environnement, de l’eau, du climat ?

Nos manières de vivre, de nous chauffer, de nous déplacer, nos projets imposent une offre énergétique en perpétuelle croissance. Cette offre, stimulée par des logiques industrielles, financières et politiciennes, nous poussent à chercher toujours davantage de conforts, davantage de technologies, quelles qu'en soient les conséquences futures pour l'environnement et le climat.

Le gaspillage énergétique et, encore trop bon marché, reste le pilier du niveau de vie de notre société. L'industrie de l’énergie n'hésite pas, au nom du profit, à mettre en péril l’avenir même de l’humanité.

t shirt équitable et bio visuel    T shirt équitable en coton biologique "Sans plomb dans la tête"

Ainsi, inscrites il y a quelques mois au patrimoine mondial de l'Unesco, les Cévennes sont pourtant menacées par un décret du 31 mars 2010 autorisant la recherche (puis l’exploitation) de gaz de schistes dans cette région sans concertation des élus locaux.
C’est sur ce site symbolique que se déroulera la rencontre entre associations et citoyens pour échanger (par le biais de tables-rondes, conférences, témoignages et ateliers pratiques) sur des solutions permettant de construire des sociétés post-énergies fossiles et post-nucléaire.

Pour l’occasion, un éco village sera bâti autour des énergies alternatives et des artistes de rue seront présents pour sensibiliser le public. Un village d’accueil autogéré ainsi qu’un camping plus traditionnel seront mis en place pour les participants.

Plus d'infos sur http://www.convergenceenergetique.org

vendredi 4 juin 2010

Journée mondiale de l´environnement... Une blague ?

La Journée mondiale de l´Environnement du 5 juin, n´aura jamais été mieux fêtée qu´en 2010. Entre déforestation, pratiques agricoles douteuses, pollution atmosphérique et marée noire, le tout assaisonné de sommet de Copenhague ou de grenelle de l´environnement (Le bien nommé Numéro2), l´Homme s´invite à la grande fête de Dame nature. Et il en faudrait pas beaucoup plus pour qu´ « Il » finisse de mettre l´ambiance en l´air…

4 elements visuel QuatRues
Ainsi, l´année 2010 devait démarrer toute de verte vêtue. Le sommet de Copenhague de décembre 2009 promettait un avenir serein, résolvant toutes anicroches environnementales et autres tracas climatologiques. Mais après 12 jours de sommet peu reluisant (un accord non contraignant qui n'est pas signé par tous les pays et obtenu par des négociations confuses), le constat est sans appel : Les pays riches sont dans l´incapacité de s´engager pour le climat et l´environnement.

Mais l'Organisation des Nations unies (ONU) a déclaré 2010 Année internationale de la biodiversité. Pas de raisons de se démonter donc, la conservation de la diversité biologique est devenue une préoccupation mondiale, face aux menaces qui pèsent sur elle (urbanisation croissante, pratiques agricoles, déforestation...)

Ainsi donc, l´assemblée nationale française, qui n´est pas en reste tant qu´il ne s´agit que de discuter le bout de gras question climat et environnement, a voté le texte de loi Grenelle 2, en date du 11 Mai 2010. Cette seconde partie du vaste ensemble législatif pour la protection de l'environnement est passé quasiment inaperçu (ou presque). Le résultat expliquant peut-être cela :
- L'objectif du Grenelle 1 de réduire l´utilisation des pesticides de moitié d'ici à 2020 est au fond des oubliettes.
- le retrait du marché d'un de ces produits ne pourra se faire qu'après examen par l'Afssa (Agence française de sécurité des aliments).
-Après l'abandon de la taxe carbone pour tous, celle imposable aux poids lourds (plus de 3,5 tonnes), prévue initialement pour 2010 est repoussée à 2012.


En parallèle, et partout dans le monde cette fois, la déforestation et l’érosion des sols, la surexploitation des ressources, provoquent une augmentation des inondations et des glissements de terrain. La pollution atmosphérique, les pluies acides, la pollution chimique des sols (pesticides, métaux lourds…) sont également les conséquences des activités humaines.

L’évolution technologique est également responsable d’accidents graves, résultant de problèmes techniques ou de négligences.
Le dernière en date, pour ne citer qu´elle, est bien sûr la marée noire de Louisiane, de Floride, du golfe du Mexique, où 1 million de litres de pétrole (certains disent même 2 à 3 millions) se déversent chaque jour. Ce sont là plus de 600 espèces animales menacées de disparaitre.

maree noire Louisiane 2010
Mais n´oublions pas que c´est l´année de la biodiversité. Et que si ces espèces-ci disparaissent… euh… et bien nous ferons tout pour protéger celles qui restent.

Enfin, tout n´est pas perdu… Parait-il !? Quelques points plus positifs, donc, pour essayer de terminer ce billet avec le sourire :

-Les pays riches se sont engagés à augmenter leurs aides financières consacrées à la déforestation, et ce, pas plus tard que lors de la conférence sur la déforestation qui s'est déroulée jeudi 27 mai à Oslo.
Ce processus, dénommé REDD, (Reducing Emissions from Deforestation and Degradation), aura pour objectif de gérer 4 milliards de dollars et de remplacer la valeur de la forêt déboisée par une compensation financière. Une façon de partager les responsabilités. "Les pays développés doivent leur expansion en partie à la destruction des ressources naturelles. Aujourd'hui, nous les invitons à participer à la préservation de la planète", explique Tarcisio Granizo, sous-secrétaire d'État au ministère du Patrimoine équatorien.

-Enfin, de nouvelles négociations de l'ONU sur le changement climatique a débuté ce lundi 31 Mai. Les représentants de 182 gouvernements sont réunis à Bonn pour faire avancer les travaux de l'ONU sur les changements climatiques entrepris l'an dernier à Copenhague. Les pourparlers visent à revenir sur les questions qui n'ont pas trouvé de solution et à ouvrir la voie à la pleine application des actions contre le changement climatique à travers le monde.
Certaines sources laissent entendre que les délégués réussissent enfin à discuter autour d'un texte qu'aucun Etat n'a encore rejeté… Une lueur d´espoir ?!

lundi 7 décembre 2009

Copenhague peut et doit être un succès

ultimatum climatique Copenhague Quat rues
Aujourd'hui s'est ouvert à Copenhague le sommet international sur le climat. Deux semaines durant, les chefs d'Etat et de gouvernement seront confrontés au plus grand défi qu'ils aient jamais à eu à affronter : préserver notre planète de changements climatiques dramatiques.

Copenhague doit être un succès ! Nous n'avons pas le droit à l'échec. Nous devons exiger un accord ambitieux à la hauteur des enjeux climatiques.

Vous pouvez encore agir dans la dernière ligne droite en signant la pétition « Ultimatum Climatique ». 500 000 personnes l'ont déjà fait.


Vous pouvez suivre jour après jour les actions de Greenpeace à Copenhague sur leur blog qui relaiera en permanence leurs dernières infos. Vous pourrez ainsi à tout moment être au courant de l'évolution des négociations.

mercredi 2 décembre 2009

Climat : les émissions de carbone des pays du G20

Le Monde publie une carte montrant l´évolution des émissions de carbone des pays du G20 de 1930 à 2006 .

émissions carbonne pays G20 blog Quat rues
Cette carte intéressante permet de mieux comprendre pourquoi, à la veille de Copenhague, les pays émergents veulent nous voir payer notre dette avant de discuter.

A ce propos, il est encore temps de signer l´ultimatum climatique.

La vidéo ci-dessous, "l´addition", dans cette langue qui m´est si chère (forcément), est très instructive aussi. Avec humour et sans détour...