Depuis un mois, Greenpeace dénonce le pétrole le plus sale au monde : celui issu des sables bitumineux. En quelques semaines, l´ONG a multiplié les actions en France et au Canada pour mobiliser contre ce crime environnemental. Total est au premier rang des coupables. A moins de deux mois du sommet international sur le climat à Copenhague, nous ne pouvons pas laisser cette catastrophe écologique se perpétuer.

Pour diffusez l´information : http://www.greenpeace.fr/destruction-durable/
En savoir plus sur les sables bitumineux

En route pour Copenhague