Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - lecture

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 5 juillet 2011

Lecture et caetera...

A livre ouvert t shirt bio équitable    Visuel Quat'rues "A livre ouvert"

Avec l'été arrivent baignades et siestes. Et sur chaises longues ou serviettes, le temps est à la lecture. C'est en tout cas ce que nous nous sommes dit avec nos amis de l'écolo-biosphère !

Gasp ! En voilà une thématique qui nous titille l'hémisphère gauche et met nos bulbes rachidiens en ébullition ! Les idées fusent. Et il nous faut pourtant choisir !?

Nous pourrions parler des livres de notre illustrateur hors-pair, Quentin Lacoste, de ses tendres carnets de voyages à son sublime conte pour enfant, mais c'est déjà chose faite, et vous n'avez qu'a suivre les liens.

Nous pourrions parler du "Guide pratique d'organisation d'un marché équitable et solidaire". Fait encore.
Vous parler de ces auteurs illustrateurs - Eric Drooker, Dran, ou Bansky - qui nous inspirent et nous aspirent. Fait toujours.

Nous pourrions causer des heures de livres illustrés qui ont bercé notre enfance, de Pef à Sempé, de notre envie de ressembler à ces héros dessinés - prenant tour à tour l'apparence du vaillant Thorgal, du naïf Lanfeust, du trappeur Buddy Longway ou de cet amnésique surnommé XIII - ou imaginés, dans l'ensemble de la grandiose œuvre de Tolkien ou l'excellentissime "horde du contrevent" d'Alain Damasio.

Nous pourrions déblatérer des heures sur les frissons causés par Mickael Connely, Franck Thilliez ou Fred Vargas, ou encore sur les larmes versées sur "Le combat ordinaire" de Larcenet ou "La cicatrice" de Bruce Lowery

Nous pourrions, nous pourrions... dans le désordre et sans plus de liens (c'est super crevant), vous parler du "Gone du Chaaba" d'Azouz Begag, du "Dieu des petits rien" d'Arundhati Roy, des "Autobio" de Cyril Pedrosa, des livres de Vershave, de, de, DE... Il y en a tellement !

On va peut-être se faire une vraie sélection, et, à l'instar de nos interludes estivaux musicaux, nous les glisserons au fil des jours sur le blog cet été...
Chatouiller et gratter en douceur vos âmes de lecteurs. Peut-être...

D'ailleurs, si vous avez de belles choses à partager, n'hésitez pas ! Nous sommes preneurs !

Nous partageons d'ailleurs sans plus attendre les choix de lectures de nos amis de la biosphère. Bonne lecture !

* Abi – Vertissimmo – Des livres & magazines à dévorer cet été pour être à la page à la rentrée
* Esra – Blog de Terra Cités – Eco-construction : des livres pour rêver et avancer cet été !
* Karen – Cuisine Saine – Blog cuisine bio : les lectures de l’été
* Karen – Blog maison écologique – Blog cuisine bio : les lectures de l’été
* Jean-Marc – Marron Rouge – Les livres de l’été

mercredi 9 septembre 2009

"Les moqueurs", le nouveau livre illustré de Quentin Lacoste, pour petits et grands

Après Ce petit bout d’Afrique et L'Île Maurice, derrière la carte postale, Quentin Lacoste, illustrateur de Quat'rues, signe un troisième opus toujours empli d'humour chez Magellan. Les moqueurs, un texte humble et généreux sur l’écoute de l’autre et la bienveillance face à la diversité ethnique enlevé par une illustration vive et colorée. Cette fois pour les enfants de 5 à 105 ans.
Dans toutes les bonnes librairies.

Les moqueurs Quentin Lacoste Quat'rues couverture
Résumé :
D’origines diverses, les enfants d’une classe se détestent, se moquent les uns des autres, ne se respectent ni ne se tolèrent. Chacun en souffre et se venge sur plus faible et plus seul que lui… Jusqu’au jour où Zotre, une petite blonde comme tout le monde, ose porter sur eux un œil neuf... L’histoire de ces enfants est enrichie d’un message à l’aune de leur sept prénoms : Al Aura Koisse Hasser Deusse Mokédé Zotre...

Extrait :
''"Koisse a des oreilles immenses et complètement décollées. L'hiver, il met un bonnet pour que ça ne se remarque pas trop mais l'été impossible de les cacher. En plus il est habillé n'importe comment et il parle avec un drôle d'accent. Il passe toutes les récrés dans son coin à chantonner des chansons auxquelles on ne comprend rien.
Alors, parce qu'il est en colère, Koisse dit du mal de Hasser car, si on regarde bien...
Hasser est vraiment vilain."''

les moqueurs Quentin Lacoste Quat'rues