Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - médias

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 29 décembre 2011

Sarkozy place ses pions - Doit-on craindre la censure ?

Les présidentielles approchent. Tout savoir et tout maîtriser sont, sans doute aucun, les consignes données à la justice comme à la police à la veille de la campagne.
Pour ce faire, le locataire de l’Elysée place des hommes de confiance aux postes-clés de la finance, de la justice et de la police.

En lisant ces confirmations dans plusieurs journaux ces derniers jours, nous sommes naturellement retourné lire le billet d’il y a une semaine tout juste, où nous vous présentions le documentaire « Looking for Nicolas Sarkozy ».

Quelle (ne) fut (pas) notre surprise en voyant que la vidéo n’est plus disponible !

Nous avons tout d’abord tenté de nous raisonner : « Voyons ! Foin de parano… ceci n’est qu’une coïncidence ! ».
Mais tout de même… Peut-il y avoir un rapport entre le besoin permanent (et grandissant) du chef de l’Etat de maitriser la situation - et donc les médias - et la disparition de cette excellente vidéo ?

D’autant plus que, en double-cliquant sur la vidéo disparue, vous pouvez voir une autre vidéo, relativement différente.
Totalement différente en fait... puisqu’elle relaie les propos élogieux d’un journaliste allemand, présentant « Sarkozy comme père de la Nation, prenant une vraie posture présidentielle et soucieux de la France et de ses concitoyens »


(Pour preuve que cette vidéo a bien remplacée le documentaire « Looking for Nicolas Sarkozy », les commentaires sur le site d'Arte).

Arte répond-t-elle à une demande expresse de l’un des hommes de confiance du président ? L’affirmer serait sans doute déplacé. Nous avons posé la question à la chaine et attendons la réponse. Peut-être s’agit il seulement de (plusieurs ?) coïncidences.
Toujours est-il qu’il nous faudra - plus que jamais - d’ici Mai 2012, être attentifs à ce que l’on pourra voir ou entendre !


Et pour ceux qui ne l’aurait pas vu, nous avons retrouvé le documentaire sur un autre site (Merci de suivre le lien, la vidéo ne pouvant être intégrée)
Documentaire "Looking for Nicloas Sarkozy

jeudi 3 mars 2011

Empêcher que Rupert Murdoch ne prenne le contrôle de la moitié des médias britanniques!

Rupert_Murdoch_blog_Quat_rues.jpg
- Message d´Avaaz - Avaaz est un réseau citoyen mondial de 7 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales.

Dans 48 heures, presque la moitié des médias de masse britanniques pourrait être rachetée par l'un des pires barons des médias dans le monde.


Rupert Murdoch a exploité son vaste empire médiatiques pour encourager la guerre en Irak, faire élire George W Bush, propager le ressentiment envers les musulmans et les immigrés, et bloquer un plan d'action mondial sur le changement climatique.

S'il parvient à verrouiller son emprise sur les médias britanniques, Murdoch renforcera considérablement son pouvoir qui affectera presque tous les enjeux qui nous préoccupent, des droits humains à l'environnement. Le Royaume-Uni est vent debout contre l'offre de rachat de Murdoch et même le gouvernement, élu avec l'aide de Murdoch, est divisé alors qu'il doit prendre une décision cette semaine. La solidarité mondiale a soutenu les manifestants pro-démocratie en Egypte -- elle peut aujourd'hui aider la mobilisation des citoyens britanniques.

A nous de faire résonner de toute urgence un tollé mondial pour contrer Rupert Murdoch. Signez la pétition adressée aux décideurs britanniques:
http://www.avaaz.org/fr/stop_rupert_murdoch_fr


Murdoch ébranle la démocratie dans le monde en menaçant les dirigeants élus de campagnes médiatiques ouvertement hostiles s'ils refusent de faire ce qu'il demande. Il a ainsi manipulé depuis des années la démocratie aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, mais il cherche aujourd'hui à obtenir un contrôle total. Aux Etats-Unis, la plupart des futurs candidats républicains aux élections présidentielles sont aujourd'hui des employés de Murdoch! Lorsque Barack Obama a rejeté sa chaîne Fox News, la considérant comme un pur et simple organe de propagande, celle-ci a lancé le mouvement d'extrême droite "tea party" et diffusé des attaques constantes et haineuses contre Obama, sa réforme de la santé et ses efforts pour la paix. Le résultat fut une large victoire des Républicains aux élections de 2010 au Congrès.

Nous pouvons encore renverser la tendance face à cette grande menace pour la démocratie. L'an dernier, après un déjeuner avec Murdoch, le Premier ministre canadien confiait à son principal conseiller la charge de créer une chaîne de propagande politique au Canada, inspirée des médias de Murdoch. Une mobilisation massive des membres canadiens d'Avaaz a permis d'empêcher que cette chaîne ne soit financée par l'argent du contribuable. La semaine dernière, une autre campagne d'envergure lancée par Avaaz a contraint le gouvernement canadien à ne pas retirer des normes de journalisme empêchant cette nouvelle chaîne de diffuser des informations mensongères. Cette semaine, la bataille se déroule au Royaume-Uni. La lutte contre Murdoch sera longue, mais déjà nous remportons des victoires. Cliquez ci-dessous pour maintenir la pression:
http://www.avaaz.org/fr/stop_rupert_murdoch_fr

La force d'Avaaz et de ce moment dans l'histoire du monde, c'est la force de l'unité. Dans le monde arabe et au-delà, les gens s'unissent pour défendre des causes communes dépassant les frontières. La force de Murdoch, c'est sa capacité à diviser. Ses réseaux de diffusion utilisent la peur et la désinformation pour diviser la gauche et la droite, les citoyens et les étrangers, les musulmans et l'occident, les immigrés et les non immigrants, et ainsi de suite. Murdoch sait que la démocratie doit être divisée pour être conquise. Cette semaine, montrons-lui à quoi ressemble l'unité.

jeudi 21 octobre 2010

Liberté de la presse : La France perd une nouvelle place au classement, l´Europe se divise

L´ONG Reporters sans Frontières a publié mercredi la neuvième édition du classement mondial de la liberté de la presse.
Plus que jamais, elle observe que développement économique, réformes des institutions et respect des droits fondamentaux ne vont pas forcément ensemble. Elle distingue en effet deux groupes bien distincts au sein de la vieille Europe.

Le premier réunit les moteurs de la liberté de la presse avec aux 7 premières places du classement la Finlande, l´Islande, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède, Suisse et Autriche. Le second réunit quatorze pays européens sous la vingtième place dont certains se retrouvant très bas dans le classement tels la Grèce (70e), la Bulgarie (70e), la Roumanie (52e), l´Italie (49e) ou encore la France (44e).

Souvent nommé pays des droits de l’Homme, la France n’est ainsi pas pour autant celui de la liberté de la presse.
"L’année 2010 a été marquée par plusieurs agressions contre des journalistes, des mises en examen, des violations ou tentatives de violations du secret des sources et surtout un climat lourd de défiance envers la presse. La majorité présidentielle a eu des mots très menaçants, parfois insultants, envers certains médias. Ces déclarations ont eu une résonance mondiale et, dans beaucoup de pays, le gouvernement français n’est plus considéré comme respectueux de la liberté d’information" a déclaré François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

RSF_CAMPAGNE SARKO_210X297_FR
Concernant l´Europe dans sa globalité, l´ONG note que "L’Union européenne n’est pas un ensemble homogène en matière de liberté de la presse. Au contraire, l’écart continue de se creuser entre les bons et les mauvais élèves. Si elle ne se ressaisit pas, elle risque de perdre son statut de leader mondial dans le domaine du respect des droits de l’homme. Comment pourra-t-elle alors se montrer convaincante lorsqu’elle demandera aux régimes autoritaires de procéder à des améliorations ? Il est urgent que les pays européens retrouvent leur statut d’exemplarité".

Vous pouvez retrouver l´ensemble du classement et le bilan de la liberté de la presse dans le monde avec une analyse complète par continent de Reporters sans frontières.

Ce classement n´est pas fait n´importe comment! Il s´agit d´un bilan des évènements survenus entre le 1er Septembre 2009 et le 1er Septembre 2010 qui prend en compte les atteintes à la liberté de la presse (et non l´ensemble des violations des Droits de l´Homme). Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays.
Vous trouverez en suivant ces liens la méthode de notation, les critères de notation et le barème pour chaque question posée (critère).
La carte de la liberté de la presse dans le monde

Visuel Ex-pression orange Visuel "Liberté d´Expression - Vêtement bio et équitable Quat´rues