Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - pauvreté

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 21 mars 2013

Papam pro pauperibus, profertur contra homosexuales copulat - Humeur mars 2013

Pape contre les relations homosexuelles

vendredi 23 novembre 2012

Pour Noël, pas de cadeaux pour ceux qui bafouent les Droits des Femmes !

Les chiffres parlent d'eux-mêmes ! Alors que les femmes constituent 50% de la population mondiale, 70% d'entre elles vivent sous le seuil de pauvreté et elles représentent 80% de la main d’œuvre précaire employée dans l'industrie textile et du jouet. Seul 2% de la population féminine mondiale a accès à la propriété.


Que d'inégalités ! C'est ce que pointe du doigt Peuples Solidaires, en association avec Act!onaid.
Conditions de vie indécentes, salaires de misère, harcèlement et discrimination : voici le quotidien de milliards de femmes.

Pourtant, dans les usines de jouets en Chine, comme dans les exploitations agricoles et industrielles ailleurs, les femmes de l'hémisphère sud se battent pour faire valoir leurs droits, avoir accès à la santé et l'éducation, et devenir actrices du développement de leur pays.
Premières victimes de l'exploitation économique, elles sont très peu entendues dans les sphères économiques, politiques et sociales et font preuve d'un courage et d'une volonté qui méritent plus que du respect - qui méritent notre soutien.

Peuples Solidaires se propose de leur apporter ce soutien.
Pour continuer à les aider comme elle le fait depuis 30 ans et faire progresser les droits, l'association a absolument besoin de nous.
En signant leurs pétitions, en leur faisant un don, nous pouvons donner à Peuples Solidaires les moyens d'informer le public, de mobiliser les citoyens et de mener des actions pour faire pression sur les décideurs français et internationaux.

Les campagnes "Le juste fruit" et "Zéro faim" ont déjà eu des impacts très importants et des engagements ont été pris par les entreprises qui bafouaient les Droits de populations au Sud.

Aujourd'hui, il est primordial que les Droits des femmes soient réellement pris en compte dans tous les secteurs.
En donnant à Peuples Solidaires, vous aidez ces femmes qui luttent pour leurs droits ! Peuples Solidaires a besoin de nous pour agir !


Peuples Solidaires est partenaire de Quat'rues en cette fin d'année.
En validant vos achats sur le site internet, vous pouvez choisir que Quat'rues reverse 3 % de votre commande à Peuples Solidaires ou à l'un des deux autres partenaires, Réseau sortir du nucléaire et Mouvement de la Paix.


mardi 20 novembre 2012

Ce n’est pas que nous soyons égoïstes mais...

« Métro-boulot-dodo ».

Trois petits mots qui, tellement entendus et remâchés, résonnent comme une boutade, un clin d’œil à l’humanité pressée et perturbée.

Mais pas nous. Non, non, non. Pas nous !

 

Et pourtant…

Ne sommes-nous pas non plus bercés par cette litanie de sacro-saints mots, qui régulent notre vie, ainsi que celles de milliards d’énergumènes peuplant la Grande Bleue ?

Ne nous levons-nous pas 5 jours par semaine, 47 semaines par an, non pas par plaisir, mais pour raccrocher notre wagon à cette loco-motivation commune, cette volonté de faire tourner le monde comme certains, une poignée, l’ont décidés ?

Ne rappelons-nous pas quotidiennement à nos chérubins l’importance de se faire une place de choix dans notre société ?

N’avons-nous pas votés dans l’espoir que le nouveau maître à penser nous façonne un monde meilleur, où l’argent reste Roi, sécurisant et décidant de tout ?

 

Que voulez-vous !

Ce n’est pas que nous soyons égoïstes, mais il est tellement important de mettre notre descendance à l’abri du besoin. Ce n’est pas nous qui choisissons. Ce sont les règles établies. L’€uro-régisseur de nos vies ne nous laisse que peu de temps. Acceptons le fait et le rythme imposé.

Ne nous laissons pas happer par ces nouvelles alternatives proposées par quelques utopistes cinglés et fainéants. Manger local, trier ses déchets, s’habiller équitable, développement soutenable, covoiturage, énergies vertes. Balivernes. Tous ces charlatans avides de solidarité sont condamnés à vivre en autarcie, loin du monde et de ses réalités, souvent pas bien loin de la pauvreté eux-mêmes. Regardons les choses en face.

 

Aide-toi et le ciel t’aidera. Aide ton prochain, il te chiera dans la main. Car que veut-il, le prochain ? Celui qui vit à deux heures d’avion de chez nous - et parfois bien plus près – dans des conditions déplorables que mêmes nos chiens n’en voudraient pas. Que veut-il ? Soyons lucide ! Notre place. Il veut notre place !!!

Il veut pouvoir, comme nous, en toute quiétude, acheter des vêtements de marques sans avoir à rendre de compte à personne – surtout pas à son patron qui le fait bosser 12 heures par jour pour un salaire de misère.

Il veut pouvoir, comme nous, prendre des vacances bien méritées en même temps que tout le monde, avachit sur une plage surpeuplée, se goinfrant de fruits bio importés de l’autre bout de la planète.

Il veut pouvoir, comme nous, conduire son 4*4 en ville, seul, pépère, et vider le contenu de son cendrier par la fenêtre si ça lui chante.

Il veut notre vie !

Et penserait-il à nous, alors, si les rôles étaient inversés ? Pensez-vous…

 

Alors, soyons raisonnables et cessons de penser qu’il pourrait y en avoir pour tous. Il n’y a pas de riches sans pauvres. C’est eux ou nous.

Ne nous blâmons pas. Bordel !!!


         "La part du gâteau" - Visuel Quat'rues

lundi 13 février 2012

"Grands froids" - Humeur du mois février 2012

En attendant la carte postale envoyée ce soir (et le retour du soleil), en voici un aperçu avec l'humeur du mois.

vendredi 11 mars 2011

Taxons la finance pour un monde plus juste


Taxe robin des bois bandeau blog quat-rues
Oxfam France, Aides et %Attac vous proposent de vous mobiliser pour taxer la finance. Il suffirait en effet d'une taxe de 0,05% sur les transactions financières, appelée Taxe Robin des Bois, pour lever chaque année des centaines de milliards d'euros qui permettraient de lutter efficacement contre la pauvreté et le changement climatique.

Toute lutte en faveur d'une société plus juste et plus respectueuse de l'environnement est vouée à l'échec si le système financier actuel reste inchangé. Aujourd'hui, en dépit des alertes, les banques et institutions financières, avec le soutien de nos gouvernements, continuent leurs spéculations effrénées et s'échangent chaque jour 6 000 milliards de dollars sur les places financières mondiales.

La spéculation boursière, déconnectée de la réalité, cause de graves crises financières mais aussi sociales, touchant sans distinction les citoyennes et citoyens des pays les plus pauvres comme des plus aisés. Plus d'un milliard de personnes tente de survivre sous le seuil de pauvreté…
La création d'une taxe de 0,05% contribuerait à réduire la spéculation financière et à redistribuer les richesses, sans aucun impact sur les opérations bancaires des particuliers.

La campagne Taxe Robin des Bois a pour but de fédérer toutes celles et ceux qui veulent œuvrer en faveur de l'instauration d'une taxe sur les transactions financières. Soutenez dès maintenant la création d’une telle taxe pour la justice sociale et le bien de la planète. Signez la pétition .

Cette petite vidéo explique le fonctionnement et l’intérêt d’une taxe sur les transactions financières. (C´est en anglais. Pour les sous-titres français, cliquer sur la flèche de menu, puis sélectionner CC et French)