Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - politique

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 septembre 2012

"Roms : la commune humanité bafouée"

visuel engagé Charter en papier
"Le nouveau gouvernement a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de « Roms » étrangers continue de plus belle. Aux mêmes motifs. Avec à peu près les mêmes mots, les mêmes images. Avec les mêmes présupposés et les mêmes conséquences. À commencer par l’ethnicisation de familles issues de lieux et d’histoires multiples, qui ne se reconnaissent pas nécessairement de destin commun, sauf celui auquel on les assigne : le cercle vicieux de la misère et de l’exclusion.

Cela, nous ne voulons, nous ne pouvons pas l’accepter. Il y a deux ans, il importait déjà de se dresser en opposition à la politique de stigmatisation et de persécution menée sous la houlette de Nicolas Sarkozy, dans l’esprit du discours de Grenoble, contre les Roms et les gens du voyage. C’est avec la même détermination que nous nous élevons aujourd’hui contre la politique menée aux dépens des Roms sous la responsabilité du président de la République et de son premier ministre par leur ministre de l’Intérieur..."

Lire la suite du texte de pétition
Signer la pétition

mercredi 18 avril 2012

Un dernier acte citoyen pour Sarkozy

titre libé Sarkozy dégradé(Couverture de Libé - 19 janvier 2012)

Nous ne faisons toujours pas de politique.
Seulement, nous ne sommes toujours pas partisans de notre président sortant... et c'est peu dire. A quelques jours du premier tour des présidentielles, nous souhaitons qu'il sorte pour de bon !

Ainsi, nous voulions aujourd'hui vous proposer un dernier acte citoyen pour clore ce triste quinquennat.
La lettre de Nicolas Sarkozy va arriver (ou est arrivée) dans nos boites. Un appel général au boycottage de ces propos insipides et provocateurs a été lancé. Cette lettre doit lui être renvoyée sans être ouverte.

La procédure est simple :
1/ Ne pas ouvrir le courrier
2/ Inscrire en toutes lettres : RETOUR à L'ENVOYEUR
3/ Motiver le renvoi sous un prétexte quelconque
- Courrier refusé
- Absence momentanée
- Inconnu à l'adresse indiquée
- Absent pour raison de campagne électorale...
4/ Déposez votre lettre, sans affranchissement supplémentaire à la poste qui se chargera de la retourner à l'envoyeur. Votre mission est ainsi accomplie.
5/ Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet.

Les raisons de lui dire de partir sont nombreuses. Nous vous invitons à (re)lire certains des billets ci-dessous qui en sont quelques-unes :
- Un avion pour le pROIsident... peanuts pour le bas-peuple !
- "L'immigration n'est pas une béquille"
- Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet
- Un cadeau empoisonné pour le locataire de l'Elysée à la veille de Noël
- Voler les pauvres pour donner aux riches - Le bilan redistributif du sarkozysme

Si malgré ces lectures et ces 5 années passées, vous trouvez que l'agité de l'Elysée n'a pas fait tant de mal que cela, vous pouvez toujours l'aider à financer sa campagne en jouant au Sarkothon !

Sarkozy financement campagne

vendredi 27 janvier 2012

De la censure au coup de pub, il n'y a qu'un pas

"En mai 2012, Stéphane Guillon s'en va aussi..."
Ainsi s'intitule l'affiche annonçant le prochain spectacle de Stéphane Guillon, à l'Olympia du 1er au 6 mai prochain. Cette affiche a été posée, puis aussitôt retirée des murs du métro de Paris, ce jeudi 26 janvier.

La régie publicitaire de la RATP a en effet estimée l'affiche trop politique, n'entrant pas le cadre de leur convention.
Mouais... Y'aurait pas plutôt un petit fumet de censure là ?

Quoi qu'il en soit, l'affiche qui devait être une publicité vouée aux parisiens seulement, s'est désormais transformée en un gros coup de pub pour Stéphane Guillon partout en France.
Sur la toile, par le biais de twitters chevronnés, Stéphane Guillon en tête. Sur la petite lucarne aussi, avec le très regardé Petit Journal de Canal +.

A croire que la RATP souhaite aussi du changement en mai prochain !

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


lundi 28 mars 2011

Triennale de l'affiche politique à Mons

Triennale affiche politique Mons blog quatrues
Les 150 affiches du Concours International Triennale de l’Affiche Politique font émerger des questionnements sur l’actualité de ces trois dernières années.

La Triennale se révèle une formidable ode à la diversité et à la tolérance, sans cesse encouragée par la création artistique. Les thèmes abordés sont : le désarmement, la confrontation Est-Ouest, la problématique Nord-Sud, la faim dans le monde, les minorités, les migrations humaines, le racisme, le fascisme, les commémorations sociales et politiques, l'environnement, la violence, le sida, la maltraitance, la condition de la femme, le travail forcé les guerres et conflits...
Ces messages nous émeuvent ou nous choquent face à la réalité dont nous sommes les acteurs au quotidien. Quoi qu'il en soit, lorsqu'une affiche nous parle, elle restera gravée dans notre mémoire et nous permettra un recul nécessaire propice à la réflexion et à la critique.

Informations pratiques

XIème Triennale de l'affiche politique du 17 septembre 2010 jusqu'au 30 avril 2011(oui ben quoi!? Il vous reste 1 gros mois non ? ;5)
au Mundaneum, 76 rue de Nimy à Mons
Fermeture les jours fériés

Tarifs : 3 € - 1.5 € (étudiant) - gratuit pour les - de 12 ans
Article 27 accepté
Entrée gratuite tous les premiers mercredis du mois
Visite guidée (fr) tous les premiers dimanches du mois à 14h30
Réservation obligatoire
Tarif : 5 € /pers

vendredi 14 août 2009

Noir Désir - "L´homme pressé" - Pause estivale et musicale (5)

jeudi 14 mai 2009

L´homme parle : "La crise"

No comment...