Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - pollution

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 29 avril 2014

Green Up Film Festival

Green Up Film Festival
On se réveille un peu tard. Soit.
Le festival en ligne du développement durable et de l'économie verte se termine demain. Soit.

Mais cela vous laissera peut-être le temps de visionner les 10 films présentés dans des catégories comme "Biodiversité", "Déchets / Pollution" ou "Alimentation / agriculture".

Vous pouvez aussi bien sûr voter pour ceux qui vous plaisent et les partager.
Mais surtout en apprendre un peu plus par le biais de la catégorie Agir.

Green Up Film Festival imp ecran

mercredi 29 janvier 2014

Vélo trio, de retour sur les étagères

Après l'arrivée en fanfare du visuel "Consommer moins", voici le t-shirt "Vélo trio" en réédition.
L'un de vos chouchous de l'hiver est donc de retour en attendant la nouvelle collection. Pour tous les les pédaleurs -daleuses, ou encore ceux et celles qui veulent un retour à la normale au niveau décibel et environnemental.

Véhicule pour Épris de liberté et d'Oxygène - sur la boutique ne ligne Quat'rues.

Vélo trio bio équitable

mardi 8 octobre 2013

Nouvelle marche mondiale contre Monsanto le samedi 12 octobre 2013

bandeau marche contre Monsanto 12 oct 2013
Le 25 mai dernier dans 52 pays, plus de 2 millions de personnes manifestaient leur volonté d’une agriculture plus saine, respectueuse des paysans, garantissant notre santé et celle de nos enfants.

Le 12 octobre 2013, pour la seconde fois de l’année, des citoyens du monde entier marcheront contre Monsanto - la multinationale de l’agrobusiness, des organismes génétiquement modifiés et de leurs pesticides associés.

Réclamons la fin des monopoles sur nos aliments, refusons les OGM et la pollution de nos sols, et plus encore désirons apporter notre soutien aux porteurs d’alternatives, à la fois solidaires, responsables et écologiques !
Comme à la tv_ billet Monsanto _ bio éthiqueSans étiquette politique, ces rassemblements citoyens sont ouverts à celles et ceux qui souhaitent la reconnaissance du droit à un environnement sain pour tous.

Quelques rassemblements :
- Paris : de 12h30 à 17h - Place de la Bataille de Stalingrad.
- Strasbourg : de 14h à 18h - Place Kléber
- Lyon : pique-nique bio et festif à 12h au parc de Parilly à Bron, marche à 14h.
- Marseille : à 14h - le Vieux Port, quai de la Fraternité.
- Lille : place Richebé à 14h.
- Toulouse : pique-nique métro Jean Jaurès à 12h suivi d'une marche.
- Tours : 14h place Leclerc.
- Clermont-Ferrand :12h place de Jaude.
- Brest : 14h00 - rassemblement sur la Place de la liberté.
- Nîmes : pique-nique à 12 h place de la Maison Carrée à Nîmes, puis à 14h au domaine de la Bastide.
- Partout ailleurs dans le monde : votre moteur de recherche est votre ami...

mercredi 11 avril 2012

"Pollution", "Naturbanisme", le pourquoi du comment...

visuel environnement pollution

Pourquoi ces visuels ?

L’environnement et l’écologie sont loin d’être au cœur du débat des présidentielles à venir. Il est vrai que le chômage, l'éducation, la santé, le relèvement des salaires et du pouvoir d'achat, la réduction de la dette publique, sont autant de sujets qui éloignent les français de la problématique liée à la pollution de l’environnement.

Et pourtant, nous sommes de plus en plus nombreux à reconnaitre que si le monde part en miettes, un portefeuille bien garni et un travail bien au chaud ne pourront plus guère nous être utiles.

Alors que faire pour que nous, pauvres mortels, tentions de voir plus loin que le bout de notre nez, afin d’appréhender les risques bien réels liés à la pollution et à la destruction de notre environnement ?
Mystère dont nous ignorons la réponse. Nous n’avons pas été fichu de trouver mieux que ces visuels Pollution et Naturbanisme (et les supports en coton biologique qui les portent) pour soulever la question…

Plusieurs anciens visuels découlent de thématiques similaires, comme par exemple Sans plomb dans la tête, Marée noire ou 4 éléments

Quelques infos:

Pollution vient du latin pollutio qui signifie « salissure », « souillure ».
Historiquement, la pollution est un mot d'origine religieuse désignant la profanation (ou la souillure) d'un objet ou d'une demeure sacrée par des substances impures.

Aujourd’hui, la pollution désigne la dégradation d'un biotope par l'introduction, quasi systématiquement humaine, de substances chimiques ou organiques altérant de manière plus ou moins importante le fonctionnement de l'écosystème.

Pollution de l’air, de l’eau, des sols. C'est après la Seconde Guerre mondiale qu'une prise de conscience des répercussions des activités humaines sur l'environnement voit le jour, parallèlement à la naissance de l'écologie.
Les préoccupations environnementales devraient conduire les gouvernements à prendre des mesures pour limiter l'empreinte écologique des populations.
Rares sont les partis réellement impliqués dans ce combat aujourd’hui, et l'influence de ceux-ci est encore trop faible pour inverser la tendance.

visuel Naturbanisme - environnement

Que faire, au quotidien ?

En choisissant de consommer des produits fabriqués dans le respect de l’environnement et de l’être humain, nous contribuons déjà au changement.
- Assurons-nous que nos produits sont fabriqués dans des conditions décentes, pour la nature comme pour l'Homme. Fions-nous aux labels existants en apprenant à mieux les connaitre (tous ne sont pas aussi bons qu’ils le laissent entendre).
- Mangeons des aliments issus de l’agriculture biologique, et si possible produits localement ou issus de filière équitable. Nous favoriserons l´agriculture sans pesticides, néfastes aux pollinisateurs, et à notre santé ! Nous pouvons aussi essayer le compostage.
- Habillons-nous bio. Là aussi, favorisons les achats de vêtements fabriqués en local ou issus du commerce équitable. Toujours pas de pesticides, et nous encourageons des conditions de travail décentes aux fabricants.
- N’hésitons pas à utiliser des produits de nettoyage bio, et, si nous avons un jardin, jardinons écolo. Nos araignées et coccinelles, pesticides naturels, nous en seront redevables.

- Enfin, en fouillant un peu, il est possible de consommer de façon responsable et intelligente à presque tous les niveaux : Ce mode consommation peut s'avérer un peu plus coûteux... Mais nous devons aussi, toujours pour l’environnement apprendre à nous contenter de moins !

visuel pollution - écologie

Lire, voir, écouter:

Livres:
Ravage, roman de René Barjavel
Soleil vert roman de Harry Harrisson
Aquablue, bande dessinée de Thierry Cailleteau
Auto bio, bande dessinée de Cyril Pedrosa

Films:
Soleil vert de Richard Felischer
La Belle Verte de Coline Serreau
La Terre outragée de Michale Boganim

Chansons:
Respire de Mickey3D
8 secondes des Cowboys fringants
Ballade en forêt de Tryo
Dans quel état Terre de Hubert Félix Thiefaine
Objectif Terre de Ridan
Et beaucoup d’autres ...

Sites à visiter:

La libraire environnement
Festival du film d’environnement

Citation:

« La sagesse de la terre est une complicité totale entre l’homme et son environnement. » - Pierre-Jakez Hélias

vendredi 20 janvier 2012

Trophées de la honte pour les entreprises : "The Public Eye Awards"


En Novembre, nous vous parlions des nominés des "Prix Pinocchio 2011".
Dans la même veine, vous pouvez choisir l'entreprise la plus honteuse de l'année avec "The Public Eye Awards".

Les entreprises les plus irresponsables de l’année sont choisies par La Déclaration de Berne et Greenpeace, afin de les dénoncer ouvertement en prévision du Forum économique mondial de Davos.

Six candidats ont été sélectionnés pour leurs atteintes à l’environnement, pour leurs mauvaises conditions de travail, pour leurs manque de transparence ou parce qu’elles n’assument pas leurs responsabilités sociales d’entreprise.

Deux prix seront remis. Le GLOBAL Award décerné par un jury indépendant et le PEOPLE’s Award, choisi par le vote des internautes du monde entier.
Vous avez jusqu’au 26 janvier prochain à minuit pour désigner votre grand gagnant.

Les entreprises sélectionnées parmi plus de 40 entreprises dénoncées par diverses ONG sont :

  • Tepco pour sa “gestion” de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima et ses failles en matière de sécurité.
  • Syngenta, le plus grand producteur agrochimique mondial écoule de nombreux produits hautement toxiques qui nuisent à l’être humain et à l’environnement.
  • Vale, deuxième entreprise minière de la planète et plus gros producteur de minerai du monde. Son palmarès ? Violation des droits humains et surexploitation de la nature
  • La banque britannique Barclays qui fait grimper le prix des produits alimentaires aux dépens des plus pauvres.
  • L’entreprise minière américaine Freeport McMoran pour les quelque 230’000 tonnes de déchets chargés de métaux lourds sont déversés dans la nature, à proximité de sa mine de Grasberg, en Indonésie.
  • Le groupe Samsung, pour l’utilisation de produits hautement toxiques dans ses usines.
  • A vous de voter !

    Retrouvez aussi les gagnants des précédentes éditions des Public Eye Awards.

    lundi 18 juillet 2011

    Elemen'Terre, des solutions éco-logiques sur les évènements

    En région Midi-Pyrénées, l'association Elémen'terre s'est créée dans le but d'apporter des conseils et des solutions concrètes aux organisateurs de festivals et autres événements autour de la question de l'ESS*.

    L'association est née d'un constat : c'est souvent un manque de moyen ou de temps qui limite les organisateurs de festivals sur la question de l’éco-responsabilité.
    Ainsi, Elémen’Terre s'est créée afin de mutualiser des moyens, des outils et des connaissances dans le but d'éviter la dégradation de sites de festivals par les déchets et autres pollutions.

    Cette mutualisation a été initiée par la mise à disposition gratuite d'un stock de verres et de vaisselle réutilisables. Ils ne sont pas personnalisés au nom de l’événement afin de pouvoir être prêtés et servir sur de nombreux événements.

    Mais Elémen’terre ne se résume pas à cela. Vous pouvez trouver sur le site de nombreux conseils en terme de gestion environnementale ou encore une liste d'évènements éco-responsables de la région Midi-Pyrénées.

    Elémen'Terre recrute des bénévoles motivés pour les aider sur les festivals et autres événements.

    Visuel Déconsommation Earth hour 2011 blog Quat rues vêtements équitables et bio Visuel "Déconsommation", vêtement bio équitable Quat'rues

    *ESS : Economie Sociale et Solidaire

    lundi 15 novembre 2010

    "La guerre des étals" - Doucement le lundi...

    Dans cette parodie animée du film « La Guerre des Etoiles » de Georges Lucas, l'agriculture bio organise sa lutte contre l'agriculture intensive...

    Une rébellion sympathique contre le côté obscur de la ferme!

    vendredi 4 juin 2010

    Journée mondiale de l´environnement... Une blague ?

    La Journée mondiale de l´Environnement du 5 juin, n´aura jamais été mieux fêtée qu´en 2010. Entre déforestation, pratiques agricoles douteuses, pollution atmosphérique et marée noire, le tout assaisonné de sommet de Copenhague ou de grenelle de l´environnement (Le bien nommé Numéro2), l´Homme s´invite à la grande fête de Dame nature. Et il en faudrait pas beaucoup plus pour qu´ « Il » finisse de mettre l´ambiance en l´air…

    4 elements visuel QuatRues
    Ainsi, l´année 2010 devait démarrer toute de verte vêtue. Le sommet de Copenhague de décembre 2009 promettait un avenir serein, résolvant toutes anicroches environnementales et autres tracas climatologiques. Mais après 12 jours de sommet peu reluisant (un accord non contraignant qui n'est pas signé par tous les pays et obtenu par des négociations confuses), le constat est sans appel : Les pays riches sont dans l´incapacité de s´engager pour le climat et l´environnement.

    Mais l'Organisation des Nations unies (ONU) a déclaré 2010 Année internationale de la biodiversité. Pas de raisons de se démonter donc, la conservation de la diversité biologique est devenue une préoccupation mondiale, face aux menaces qui pèsent sur elle (urbanisation croissante, pratiques agricoles, déforestation...)

    Ainsi donc, l´assemblée nationale française, qui n´est pas en reste tant qu´il ne s´agit que de discuter le bout de gras question climat et environnement, a voté le texte de loi Grenelle 2, en date du 11 Mai 2010. Cette seconde partie du vaste ensemble législatif pour la protection de l'environnement est passé quasiment inaperçu (ou presque). Le résultat expliquant peut-être cela :
    - L'objectif du Grenelle 1 de réduire l´utilisation des pesticides de moitié d'ici à 2020 est au fond des oubliettes.
    - le retrait du marché d'un de ces produits ne pourra se faire qu'après examen par l'Afssa (Agence française de sécurité des aliments).
    -Après l'abandon de la taxe carbone pour tous, celle imposable aux poids lourds (plus de 3,5 tonnes), prévue initialement pour 2010 est repoussée à 2012.


    En parallèle, et partout dans le monde cette fois, la déforestation et l’érosion des sols, la surexploitation des ressources, provoquent une augmentation des inondations et des glissements de terrain. La pollution atmosphérique, les pluies acides, la pollution chimique des sols (pesticides, métaux lourds…) sont également les conséquences des activités humaines.

    L’évolution technologique est également responsable d’accidents graves, résultant de problèmes techniques ou de négligences.
    Le dernière en date, pour ne citer qu´elle, est bien sûr la marée noire de Louisiane, de Floride, du golfe du Mexique, où 1 million de litres de pétrole (certains disent même 2 à 3 millions) se déversent chaque jour. Ce sont là plus de 600 espèces animales menacées de disparaitre.

    maree noire Louisiane 2010
    Mais n´oublions pas que c´est l´année de la biodiversité. Et que si ces espèces-ci disparaissent… euh… et bien nous ferons tout pour protéger celles qui restent.

    Enfin, tout n´est pas perdu… Parait-il !? Quelques points plus positifs, donc, pour essayer de terminer ce billet avec le sourire :

    -Les pays riches se sont engagés à augmenter leurs aides financières consacrées à la déforestation, et ce, pas plus tard que lors de la conférence sur la déforestation qui s'est déroulée jeudi 27 mai à Oslo.
    Ce processus, dénommé REDD, (Reducing Emissions from Deforestation and Degradation), aura pour objectif de gérer 4 milliards de dollars et de remplacer la valeur de la forêt déboisée par une compensation financière. Une façon de partager les responsabilités. "Les pays développés doivent leur expansion en partie à la destruction des ressources naturelles. Aujourd'hui, nous les invitons à participer à la préservation de la planète", explique Tarcisio Granizo, sous-secrétaire d'État au ministère du Patrimoine équatorien.

    -Enfin, de nouvelles négociations de l'ONU sur le changement climatique a débuté ce lundi 31 Mai. Les représentants de 182 gouvernements sont réunis à Bonn pour faire avancer les travaux de l'ONU sur les changements climatiques entrepris l'an dernier à Copenhague. Les pourparlers visent à revenir sur les questions qui n'ont pas trouvé de solution et à ouvrir la voie à la pleine application des actions contre le changement climatique à travers le monde.
    Certaines sources laissent entendre que les délégués réussissent enfin à discuter autour d'un texte qu'aucun Etat n'a encore rejeté… Une lueur d´espoir ?!

    lundi 30 novembre 2009

    Prix « Tuvalu » et « Public Eye Awards », des contre prix pour les grands groupes mondiaux

    Prix Tuvalu et Public Eye Awrds blog Quat´rues
    Nous vous donnions il y a quelques jours, le nom des Lauréats des « Prix Pinocchio », organisés par les amis de la Terre et Peuples Solidaires.
    Et bien, alors que les responsables des grands groupes mondiaux se réunissent dans des galas pour recevoir les prix récompensant leurs bonnes pratiques, d´autres ONG organisent aussi en parallèle, des « contre prix ». Les « Prix Tuvalu » et « Public Eye Awards » sont de ceux-ci. Ces remises de trophées, tout comme les « Prix Pinocchio », cherchent à mettre en évidence le manque de cohérence des entreprises entre les actes et les discours.

    « Public Eye Awards » à Davos


    "Avec les Public Eye Awards, la Déclaration de Berne (DB) organise le contre-sommet critique du rendez-vous annuel du World Economic Forum (WEF) à Davos. Le but est de montrer aux acteurs de l'économie mondiale que les conséquences sociales et environnementales de leurs pratiques commerciales ne touchent pas que les victimes de ces préjudices, mais qu'elles affectent aussi la réputation de leurs entreprises. Les agissements des sociétés les plus irresponsables de l'année sont ainsi sanctionnés, alors qu'une initiative est récompensée par un prix positif.
    Avec la libéralisation du commerce, le pouvoir des multinationales s'est accru de manière vertigineuse. Les lois ne suivent plus et les déclarations d'engagement volontaire des entreprises ne soignent en fait que leur image. Qu'il s'agisse de breveter des médicaments essentiels ou d'exploiter sans scrupules des matières premières, ou des travailleuses, la rapacité des Global Players réunis à Davos n'a pas de limites. Dans ces conditions et plus que jamais, il est primordial d´exiger des multinationales qu'elles assument leurs responsabilités sociales et écologiques".
    Les lauréats 2009
    Les lauréats depuis 2005

    Prix « Tuvalu » du dérèglement climatique


    Ce prix est décerné au constructeur automobile dont le véhicule rejette le plus de CO2 dans l’atmosphère. Mercedez-Benz a connu en 2004 les honneurs de cette première sélection à la suite du vote unanime d’un jury composé de représentants d’Agir pour l’Environnement, du Réseau Action Climat et de France Nature Environnement. Wolswagen a eu le prix en 2005.
    Le prix « TUVALU » du dérèglement climatique est décerné en référence à l’Ile éponyme située à quelques centaines de kilomètres à l’Est de l’Australie. Cette île devrait connaître, dans les prochaines années, les conséquences directes du dérèglement climatique et son corollaire, la montée des eaux.
    Les associations du Réseau Action Climat se basent sur le palmarès officiel des véhicules les plus émetteurs en CO2, publié par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

    Dans cet exercice, les ONG ne s’en prennent pas toujours qu’aux leaders économiques. En 2006 le président de la Commission européenne, José-Manuel Barroso, s’est vu attribuer « la palme d'or du prix Tuvalu du dérèglement climatique ». Motif :son acquisition d’un 4x4 gourmand en carburant, qui « émet deux fois plus de CO2 que l'objectif affiché par la Commission européenne dans l’accord avec les constructeurs automobiles ». Une information qui à l’époque n’est pas passée inaperçue dans la presse européenne…

    jeudi 6 août 2009

    Cowboys fringants - "Plus rien" - Pause estivale et musicale (1)

    Tout le monde - ou presque - fait une petite pause au mois d´Août...
    On vous la propose en musique (la pause), avec des morceaux qu´on aime et qui souvent ont quelque chose à dire... on les sèmera sur ce blog d´ici la fin du mois...
    Puis nous sortirons tout début Septembre de cette semi-veille estivale pour vous faire part de notre actualité (plutôt riche!) à venir.

    D´ici là, un très bon mois d´Août à tous.