Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot clé - quatrues

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 14 juillet 2010

Le 14 juillet on ne travaille pas... ou presque !

feux_lyon

C'est un jour férié mais on prend quand même le temps d'un petit billet sur ce blog... très court cela dit ! Le 14 juillet, des centaines de soldats défilent sur la plus belle avenue du monde. Nous, on préfère les déserteurs... :)

soldat_de_plomb_gris

Allez, bonne journée à tous... profitez bien !

samedi 15 août 2009

Woofing, le retour à la Terre... biologique.

Woofing Quat rues
Les vacances ne font que commencer pour certains, il est donc encore temps de vous parler du Wwoffing.

Le WWoofing vient du sigle anglo-saxon « WWOOF » pour « World Wide Opportunities on Organic Farms ». Apparu en Allemagne en 1971, son but est de mettre en relation agriculteurs bio et travailleurs volontaires. Français ou étrangers, citadins ou ruraux, s'ils souhaitent découvrir l'agriculture biologique, une nouvelle région, ou simplement la vie à la campagne, ils sont les bienvenus dans les fermes WWOOF. Le WWoofing repose sur cinq intentions :
- Le WWoofing permet aux gens à apprendre à travailler la terre
- Le WWoofing permet aux citadins de découvrir la vie et le travail à la ferme
- Le WWoofing aide à se rapprocher de la terre et à découvrir l’agriculture biologique
- Le WWoofing vous permet de gagner en confiance en vous montrant que l’on peut cultiver soi-même la terre - Le WWoofing permet de faire des rencontres incroyables et de lier amitié avec des personnes de tout horizon

Certes, le principe premier du WWoofing est de travailler dans une ferme biologique en échange du gîte et du couvert. La base du WWoofing reste le volontariat. Vous ne faites ainsi que ce que vous pouvez faire et vos journées seront assez libres. Notons que l’esprit des pionniers est toujours présent : faire découvrir l’agriculture biologique, la vie à la ferme, le retour à des valeurs tournées vers la nature et la terre.

Le WWoofing se fonde aussi – et peut-être surtout – sur la rencontre, la découverte de l’autre, de sa culture, de sa vision du monde et de l’existence, de son mode de subsistance. Et la dimension sociale du WWoofing va parfois jusqu’à un certain humanitarisme. Vous pouvez ainsi vous rendre dans une ferme africaine faisant partie du réseau WWoof pour construire des maisons en terre ou entretenir les réseaux d’irrigation.

En somme, le WWoofing, c’est un engagement décontracté. Ce sont des vacances qui ont un sens profond. Celui de la redécouverte de notre nature d’homme et de notre rapport à la terre.

Pour tout savoir du WWoofing en France et à l’étranger : http://www.wwoof.fr