Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


lundi 27 octobre 2014

Samsung, portable intelligent fabriqué par de petites mains

samsung sa me sidere
De nouvelles enquêtes, menées en 2014 par le China Labor Watch, révèlent que des enfants travaillent encore dans les usines qui produisent des smartphones pour la multinationale Samsung.
Journées de travail de 12 à 13 heures, heures supplémentaires non payées, absence de cotisation à la sécurité sociale, problèmes d’équipements de protection malgré la manipulation de produits chimiques dangereux.

En plus du travail des mineurs, les enquêteurs ont relevé de nombreuses violations de la législation locale et des droits humains.

Déjà épinglée par plusieurs campagnes de dénonciation, la multinationale avait pourtant promis de prendre des mesures (en 2012, suite aux premières révélations des ONG sur les violations des droits dans la chaîne d’approvisionnement de Samsung en Chine, la marque avait promis d’auditer ses sous-traitants, de corriger les violations qu’elle constaterait et de prendre des mesures efficaces contre le travail des enfants - Lire aussi Comment Samsung m'a fait croire que mon portable était vraiment intelligent).

Faisons savoir à Samsung que vous avez été informé-e et que vous exigez des changements en signant l'appel lancé par Peuples Solidaires Actionaid.


jeudi 28 février 2013

Comment Samsung m'a fait croire que mon portable était vraiment intelligent

samsung sa me sidere
J’ai mis longtemps avant de me décider à changer mon vieux portable contre un « smartphone ». Le fait qu’il soit intelligent me faisait peur (smart = intelligent. Si si !). Et puis toujours ce souci de ne pas consommer pour consommer.
Finalement, il y a trois moi de cela, mon vieux cellulaire a rendu l’âme (tant et si bien qu’un portable non intelligent en ait une) et le temps était venu d’acheter un fameux smartphone.

Faisant quelques recherches pour orienter mon choix, je découvre que Samsung s’assure du respect des droits des ouvriers qui fabriquent ses produits et s’impose des codes de bonne conduite, comportant des règles éthiques strictes.
Chouette. Ajouté à cela que ses applications sont plutôt réussies (c’est en tout cas ce que mon entourage laissait entendre), j’étais décidé. J’ai donc fait l’acquisition d’un téléphone (et plus si affinités) Samsung, heureux d’avoir à l’oreille un objet fabriqué dans des conditions décentes.

Malheureusement, mon bonheur de consommateur fut de courte durée.
En effet, la marque ferme les yeux sur des conditions de travail indignes qui prévalent dans les usines chinoises qui fabriquent pour son compte.

Les résultats d’enquêtes menées en Chine par des membres infiltrés de l’association China Labor Watch les conditions réelles dans lesquelles sont fabriqués les produits de la marque.
Maltraitance des travailleurs, violation des règles fondamentales de santé et de sécurité, heures supplémentaires excessives, recours massif à des stagiaires pour certains âgés de moins de 16 ans - pour ainsi dire des enfants.
Une sombre réalité, bien éloignée de l’image d’entreprise citoyenne et socialement responsable dont se réclame le géant sud-coréen dans sa communication publique.

A tel point que trois associations, dont Peuples Solidaires, déposent aujourd’hui une plainte auprès du Parquet de Bobigny contre Samsung afin de faire reconnaître que les engagements éthiques de la marque constituent une publicité de nature à induire les consommateurs en erreur.

Me concernant, ça n’a pas loupé, je suis joliment tombé dans le panneau. Et à en croire les stats de vente de la marque, je suis loin d’être le seul. Très loin même.
Les baisés, comptons nous, et signons l'appel lancé par les associations.

lundi 24 septembre 2012

"Roms : la commune humanité bafouée"

visuel engagé Charter en papier
"Le nouveau gouvernement a choisi la continuité avec l’ancien : la politique d’expulsion des camps de « Roms » étrangers continue de plus belle. Aux mêmes motifs. Avec à peu près les mêmes mots, les mêmes images. Avec les mêmes présupposés et les mêmes conséquences. À commencer par l’ethnicisation de familles issues de lieux et d’histoires multiples, qui ne se reconnaissent pas nécessairement de destin commun, sauf celui auquel on les assigne : le cercle vicieux de la misère et de l’exclusion.

Cela, nous ne voulons, nous ne pouvons pas l’accepter. Il y a deux ans, il importait déjà de se dresser en opposition à la politique de stigmatisation et de persécution menée sous la houlette de Nicolas Sarkozy, dans l’esprit du discours de Grenoble, contre les Roms et les gens du voyage. C’est avec la même détermination que nous nous élevons aujourd’hui contre la politique menée aux dépens des Roms sous la responsabilité du président de la République et de son premier ministre par leur ministre de l’Intérieur..."

Lire la suite du texte de pétition
Signer la pétition

mercredi 8 février 2012

Des fruits à teneur garantie en dignité


Les ONG Peuples Solidaires, BanaFair, Banana Link et Spolecnost pro Fair Trade viennent de lancer une campagne intitulée “Le Juste Fruit”.

Leurs objectifs communs sont de favoriser les filières bananes et ananas afin qu'elles soient justes sur le plan social et durables sur le plan environnemental, de sensibiliser les consommateurs aux conditions de production de ces fruits et d'encourager des nouvelles politiques et pratiques commerciales internationales.


La banane est le fruit le plus commercialisé au monde et le commerce international de l’ananas se développe rapidement. Ces fruits sont produits dans les mêmes pays et impliquent les mêmes entreprises.
Or, les violations des droits sociaux et environnementaux sont fréquentes dans les deux filières et souvent la situation empire.

Les ONG demandent ainsi aux supermarchés, en tant qu’acteurs les plus puissants des filières banane et ananas, de payer un prix juste à leurs fournisseurs et de respecter des droits des travailleurs-ses et de l’environnement (en réduisant notamment l’utilisation de pesticides toxiques).
Par cette campagne, les ONG demandent aussi aux gouvernements de règlementer les abus dans les pratiques d’achat des supermarchés et d'obliger les multinationales à respecter des droits favorisant une production de fruits exotiques durable, juste, et équitable.

Nous, consomateurs(trices) et citoyen(ne)s, avons le pouvoir de faire pression sur les responsables afin qu’ils améliorent la situation dans les filières de bananes et d’ananas. La vie des personnes qui produisent les bananes et les ananas peut être améliorée de différentes façons.
Vous trouverez sur le site de la campagne “Le Juste Fruit” des propositions pour vous impliquer !

vendredi 29 janvier 2010

Le vrac du vendredi 29 Janvier

Ecolo-info : Des JO verts… On progresse ?
"...les Jeux Olympiques d’hiver organisé à Vancouver du 12 au 28 février prochain semblent bel et bien passer aux actes avec des initiatives pratiques aussi bien d’ordre écologique que social."
Novethic : L'industrie textile intègre des principes durables
"Cherchant à contrer la morosité ambiante dans l'industrie textile, de plus en plus d'acteurs du secteur intègrent les concepts durables dans leurs stratégies commerciales. Mais si une place de choix est faite à l'environnement, le social demeure encore le grand absent."
Notre-planète.info : Deux livres, "Comprendre le réchauffement climatique" et "Résistants pour la Terre"

Enfin, la bande-annonce d´Océans, parce que les images sont belles et qu´il y a plein de gros poissons comme on les aime (Nous n´avons pas fouillé à l´heure qu´il est pour savoir qui sont les financeurs de ce beau projet... à tort peut-être)

lundi 2 novembre 2009

Quat´rues et le mois de l´Économie Sociale et Solidaire

Pour faire suite au billet précédent, voici quelques actualités de Quat´rues en rapport avec ce mois de l´Économie Sociale et Solidaire.
  • Notre partenariat avec RESF à l'occasion des 20 ans de la Convention des droits de l'enfant,
  • Notre partenariat avec une association de petits citoyens en herbe: Les p’tits castors.
  • Participation au Village de la Solidarité Internationale les 13, 14 et 15 novembre place Bellecour à Lyon,

Un partenariat avec Réseau Éducation Sans Frontières

Le Réseau Éducation Sans Frontières s'est en effet associé à la marque de vêtements équitables Quat'rues à l'occasion des 20 ans de la Convention des droits de l'enfant, pour créer et diffuser un T-shirt autour des familles et des enfants sans papiers. Vous pouvez retrouver que toutes les informations concernant ce partenariat et les t shirts équitables pour femme et homme sur ce billet.
Les bénéfices de l´opération iront à Réseau Éducation Sans Frontières.

visuel t shirt équitable Quat rues RESF

Un t shirt équitable pour "les p´tits castors"

L’association "les p’tits castors" est constituée de petits ingénieurs de la solidarité qui ont décidé d’agir concrètement pour un monde plus juste. Accompagnés par des parents dans leur démarche citoyenne, ils ont, en 2008 et 2009, récolté du matériel scolaire qui a été ensuite acheminé au Sénégal dans le cadre de la participation à la Sénégazelle , course féminine à but humanitaire.
Depuis deux ans, ils participent à la semaine de la solidarité internationale avec des ateliers sur le thème de l’éducation pour tous et la projection d´un film sur un voyage au Sénégal. Prochain rendez-vous prévu Mardi 17 Novembre 2009 au cinéma des Hauts de Rueil Malmaison, à 20 heures.

Mois Economie Soildaires QuatRues Ptits Castors

"Village de la Solidarité Internationale" de Lyon

Vous pourrez retrouver un stand Quat´rues sur le Village de la Solidarité Internationale les 13, 14 et 15 novembre place Bellecour à Lyon, autour du thème « Osons agir pour un monde solidaire ! ».
Davantage d´informations sur ce billet.

lundi 16 février 2009

Forum de l´emploi dans l´économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes

Le 2ème forum de l´emploi dans l´économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes se déroulera à l´espace Tête d´Or Lyon - Villeurbanne les 27 et 28 février prochains.

Forum économie sociale et solidaire Quat´rues

Présentation (Par le forum):
"Avec 23.000 associations, coopératives, mutuelles... et 210.000 salariés, soit 10% de l'emploi régional, l'économie sociale et solidaire représente un poids important dans le tissu économique et social Rhône-alpin.
Les structures de ce secteur ont un certain nombre de points communs: accentuation de la professionnalisation, nécessité d'attirer les meilleurs profils (savoir être et savoir faire), mais surtout la nécessité de répondre aux besoins de recrutement de ces prochaines années (croissance de certains secteurs ou remplacements liés à la pyramide des âges).
Face à cette situation, l'économie sociale et solidaire bénéficie d'un atout majeur : concilier activité professionnelle et sens.(...)
Le paradoxe actuel se situe dans le manque de visibilité du secteur, la prudence des structures de l'économie sociale et solidaire pour aller à la rencontre de ces candidats, et le manque de connaissance des candidats des attentes de nos entreprises.
Ainsi, avec comme fil rouge « Trouvez plus qu'un travail », le Forum de L'Emploi dans l'Economie Sociale et Solidaire en Rhône-Alpes a pour vocation de combler une partie de ce déficit d'image, valoriser nos métiers et faciliter les recrutements en attirant les compétences au sein de nos organisations."


"Attirer les meilleurs profils", soit... même si l´expression ressemble au leitmotiv d´un redoutable chasseur de tête... Ce secteur, dans sa définition même, n´en reste pas moins celui où l´exemple doit être donné en terme d´insertion et d´ouverture aux personnes non - ou moins - qualifiées.
Gardons en tête les termes "social" et "solidaire"... afin d´éviter que ce secteur rentre en compétition avec les 90% d´entreprises travaillant dans les règles traditionnelles de l'économie d'entreprise capitaliste.
Enfin... Le Crédit Agricole semble correspondre aux critères de l´ESS...
Tout cela soulève certaines interrogations... le débat est ouvert et le rendez-vous est pris...