samsung sa me sidere
De nouvelles enquêtes, menées en 2014 par le China Labor Watch, révèlent que des enfants travaillent encore dans les usines qui produisent des smartphones pour la multinationale Samsung.
Journées de travail de 12 à 13 heures, heures supplémentaires non payées, absence de cotisation à la sécurité sociale, problèmes d’équipements de protection malgré la manipulation de produits chimiques dangereux.

En plus du travail des mineurs, les enquêteurs ont relevé de nombreuses violations de la législation locale et des droits humains.

Déjà épinglée par plusieurs campagnes de dénonciation, la multinationale avait pourtant promis de prendre des mesures (en 2012, suite aux premières révélations des ONG sur les violations des droits dans la chaîne d’approvisionnement de Samsung en Chine, la marque avait promis d’auditer ses sous-traitants, de corriger les violations qu’elle constaterait et de prendre des mesures efficaces contre le travail des enfants - Lire aussi Comment Samsung m'a fait croire que mon portable était vraiment intelligent).

Faisons savoir à Samsung que vous avez été informé-e et que vous exigez des changements en signant l'appel lancé par Peuples Solidaires Actionaid.