La tristitude


Oldelaf Oldelaf, chanteur humoristique et musicien français, arrive en solo (après Oldelaf et Monsieur D.) avec son titre "La tristitude", en train de devenir un phénomène médiatique.

En effet, le texte est tel qu'il peut être adapté à l'actualité.

Ainsi, "la tristitude, c'est quand ton voisin t'annonce qu'il se met au saxo ou quand ton pote veut t'embarquer pour un meeting FN. Mais c'est aussi faire l'amour avec Christine Boutin, s'immoler aujourd'hui vu le prix de l'essence ou encore quand tu dois aller vivre à Nogent-Le-Rotrou".

Nous disons drôle.
Parfois un peu facile, mais drôle.
Un brin engagé... et drôle.

Vous pouvez-retrouver toutes les définitions données par Oldelaf à la tristitude en Podcast sur le site d'Europe 1.
Vous pouvez aussi participer au concours "Chante ta tristitude" organisé sur Dailymotion. Oldelaf a promis chantera sa Tristitude avec le best of des internautes.

Voici "La tristitude" originale

Commentaires

1. Le mercredi 1 février 2012, 14:04 par Alice

et oui il est fort Oldelaf même en solo :) cette chanson est vraiment "juste" et réaliste! "la tristitude, c'est toi, c'est moi, c'est nous!" en cette période de marmotte attitude.

Dans le même genre il y a Monsieur Roux qui a des textes aussi en lien avec l'actualité! "Le clodo" ; "l'homme ordinaire" :) A découvrir ou redécouvrir!

A++ Alice

2. Le mercredi 1 février 2012, 15:40 par Urus

Merci pour le tuyau Alice !
Je n'en connais qu'une pour l'instant de ce cher M. Roux. Exploration programmée désormais...

3. Le mercredi 1 février 2012, 15:44 par Urus

Ah oui. Je voulais dire ceci aussi :
Retrouvez les dates de concerts d'Oldelaf par ici http://www.facebook.com/pages/OLDEL...

4. Le mercredi 1 février 2012, 17:44 par marco

excellentissime le clip ! tout est dans le ton, la voix, le texte, les rideaux en arrière plan :)
C'est whou !!! c'est un peu de détresse dans le creux de nos vois....

5. Le mercredi 1 février 2012, 17:59 par Wombat

Ca vaut tout de même pas l'époque Oldelaf avec Mesieurs D. Je les ai vu dans toutes les situations, festivals de campagne, gros festival, petite salle et pour finir l'Olympia pour la fin de l'aventure toujours avec autant de plaisir. Après faut aimer l'humour un peu potache comme ki disent (mais moi j'adoooore). Pour sa carrière solo j'aime toujours mais un peu moins. Et concernant la tristitude, le gros + c'est la possibilité de varier les paroles à l'envie (et il le fait avec brio et engagements dissimulé), le gros - ELLE RESTE DANS LA TETE PENDANT DES PLOMBES.
A voir les vidéos de noël et jour de l'an avec Matthieu MADENIAN chez Drucker (si si)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet