Mot-clé - environnement

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 4 mars 2020

RANDO - Retour A la Nature Direction Oxygène

"Si tu n'arrives pas à penser, marche; si tu penses trop, marche; si tu penses mal, marche encore." - Jean Giono

#cotonbiologique #Tshirt #randonnée #marcher #modedurable #penser #oxygène #Nature
Visuel Quat'rues "RANDO" - Retour A la Nature Direction Oxygène
T shirts coton bio filière équitable pour hommes et femmes.

jeudi 6 février 2020

Homo Eradicus

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a récemment ajouté 1.840 nouvelles espèces menacées d'extinction à sa Liste rouge, ce qui porte le chiffre total à 30.178 !

"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas." - Victor Hugo

#extinction #espèces #sauvegarde #forêt #environnement #deforestation #homoeradicus #cotonbio #modedurable #commerceéthique #quatrues #tshirts #visuel #ecoresponsable
Visuel Quat'rues "Homo Eradicus"
Pour enfants, femmes et hommes, en coton biologique et issu du commerce équitable.

lundi 9 décembre 2019

Total au tribunal, le rendez-vous est pris par les Amis de la Terre

Les vêtements biologiques, équitables et engagés sont également solidaires en cette fin d'année !

Pour chacun de vos achats sur le site Quat'rues, vous pouvez choisir que Quat'rues reverse 3% du total de votre commande à l’une de nos associations partenaires.
Les Amis de la Terre est l'une d'elle.

L'association milite pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Engagés en faveur de la justice sociale et environnementale, ils mènent des actions sur le terrain, aux niveaux local, national et international.
Pour obtenir des victoires et faire bouger les lignes, ils utilisent plusieurs moyens d'actions complémentaires : expertises, enquêtes, plaidoyer, désobéissance civile, actions juridiques et sensibilisation.

Le 12 décembre prochain, Les Amis de la Terre seront devant les tribunaux suite à une action en justice entreprise contre la multinationale Total.
Cette dernière a un méga projet pétrolier dans la région des grands lacs en Afrique et va forer plus de 400 puits, permettant d’extraire environ 200 000 barils de pétrole par jour !
De plus, un oléoduc géant de 1445 km de long sera construit pour transporter le pétrole, impactant des territoires à la fois en Ouganda et en Tanzanie.
En tout, plus de 10 milliards de dollars sont investis pour ce projet pétrolier démesuré.

Avant même le début de l'exploitation, les impacts sur les populations locales sont déjà très graves. Nous pouvons les aider et donner plus d'impact au procès intenté à Total en signant cette pétition.
Faire reculer Total est possible !
Dans cette même région des Grands Lacs, la mobilisation citoyenne a déjà gagné : Total vient de renoncer à exploiter du pétrole dans le parc naturel des Virunga en République Démocratique du Congo.
Il est donc impensable que la multinationale puisse tranquillement lancer en même temps ce projet similaire en Ouganda, juste de l'autre côté de la frontière.

Les Amis de la Terre sont indépendants de tout pouvoir économique, politique et religieux. Grâce aux dons, ils peuvent agir en toute circonstance et en toute indépendance pour des sociétés soutenables.
Pour agir au niveau local, faire bouger les lignes et renforcer les actions en faveur de la transition écologique, découvrez leur réseau de groupes locaux dans lesquels vous pouvez prendre part.

lundi 19 février 2018

Quat'rues au salon Primevère 2018 - "Co-errances"


Le salon des rencontres de l´alter-écologie, Primevère, ouvre ses portes les 23, 24 et 25 février à Eurexpo Lyon.

"Co-errances" - l'occasion de débattre avec des philosophes, scientifiques, politiques et des gens de terrain.
547 exposants, 35 000 visiteurs sur les 3 jours et présente un programme de plus de 70 conférences et presque autant d'animations.

L'occasion aussi bien sûr, de découvrir la nouvelle collection printemps/été 2018 des vêtements équitables et bio Quat´rues sur le stand H505.

 

 

Retrouvez les listes complètes des exposants et des conférences.

 

 

 

mercredi 9 décembre 2015

Cartes postales collection hiver 2015

Retrouvez les lots de 10 cartes postales collection hiver 2015 - En papier recyclé, illustrées recto-verso des visuels engagés Quat'rues - au prix de 5€.

Elles pourront accompagner un bien joli t-shirt, souhaiter un Joyeux Noël ou une très belle année prochaine.
Les plus audacieux pourront, avec, annoncer l'arrivée d'un chiot à la maison ou l'abstention d'un électeur du Front National...

Visuels : A louer, David Vs Goliath, Défoirestation, Greenwashing, Meet your meat, Monstro-ondes, Préhistoire, Sois belle, Vélo vole, Vivre c'est risquer
Format A6 (15,5 X 10,5)

cartes postales hiver 2015 recto
cartes postales hiver 2015 verso

mercredi 15 octobre 2014

Elire les entreprises les plus adeptes du greenwashing !

Pinocchio 2014
Des entreprises "méritent" de concourir pour les prix Pinocchio. Ceux-ci sont destinés à mettre en lumière des cas concrets de violations de droits sociaux et environnementaux par des multinationales nominées.

Comme chaque année, les Amis de la Terre France, en partenariat avec le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) et Peuples Solidaires-ActionAid France, ont fait un premier tri pour sortir d'un bien trop gros lot les entreprises les pires en terme de Greenwashing.
Pour finir le travail, aux internautes de juger désormais.

Les votes sont ouverts en ligne jusqu’au 18 novembre.

Trois catégories :

La première, "Plus vert que vert", distingue "la campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles".
EDF, pour son projet de centrale de lignite (charbon) de 750 MW en Serbie, via sa filiale Edison.
Pur Projet, pour l’accompagnement de grandes entreprises comme Vinci ou Nestlé dans leurs projets de compensation carbone au Pérou.
GDF Suez pour ses "obligations vertes" aux critères de sélection trop vagues.

La deuxième: "Mains sales, poches pleines" met en lumière "la politique la plus opaque au niveau financier (corruption, évasion fiscale, etc.), en termes de lobbying, ou dans sa chaîne d’approvisionnement".
Perenco, pour l’opacité et l’impact environnemental et social de ses opérations pétrolières en République Démocratique du Congo.
Samsung, pour son manque de zèle à traquer l’exploitation d’enfants dans ses usines en Chine.
Lyon-Turin Ferroviaire, pour son manque de discernement à repérer des conflits d’intérêts et trucages d’appels d’offres mis en lumière par la justice italienne et la Cour des comptes française dans le projet du Lyon-Turin à grande vitesse.

Enfin, la troisième, "Une pour tous, tout pour moi !" dénonce la politique "la plus agressive en termes d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles".
Shell, pour l’exploitation du gaz de schiste en Ukraine et Argentine avec des problèmes d’opacité financière, d’atteinte aux droits des populations et des risques pour l’environnement.
Total, pour les dégâts environnementaux et sociaux liés à son activité pétrolière et gazière au Nigéria.
Crédit Agricole, pour le financement d’entreprises minières pratiquant le "mountaintop removal", une technique d’extraction qui consiste à faire sauter les montagnes à l’explosif pour avoir accès au charbon qu’elles recèlent.

Ces prix sont destinés à dénoncer le fossé entre les discours "développement durable" et les actes réels constatés sur le terrain. Mais aussi à appuyer la demande des associations d’un encadrement juridique contraignant pour les multinationales.

A nos votes !

mardi 29 avril 2014

Green Up Film Festival

Green Up Film Festival
On se réveille un peu tard. Soit.
Le festival en ligne du développement durable et de l'économie verte se termine demain. Soit.

Mais cela vous laissera peut-être le temps de visionner les 10 films présentés dans des catégories comme "Biodiversité", "Déchets / Pollution" ou "Alimentation / agriculture".

Vous pouvez aussi bien sûr voter pour ceux qui vous plaisent et les partager.
Mais surtout en apprendre un peu plus par le biais de la catégorie Agir.

Green Up Film Festival imp ecran

vendredi 25 avril 2014

La musique au service de l’environnement - Les Cowboys Fringants

cowboys fringants live environnement
Les Cowboys Fringants ont déjà à leur répertoire pléthore de chansons engagées, notamment pour la préservation de l'Homme et de son environnement.

Depuis 2006, les Cowboys Fringants mettent leur musique au service d’une gestion saine, respectueuse et réfléchie de l’environnement via leur fondation .
Grâce à la collaboration et au soutien de nombreux partenaires et de citoyens, ils s’activent à la sauvegarde de leur patrimoine naturel, outre-atlantique, tant au niveau sensibilisation que du financement. Les fonds amassés par la Fondation Cowboys Fringants servent à :

- Protéger les territoires à risque tant au niveau des habitats que des espèces fauniques et floristiques menacées par la réalisation de divers projets;
- Collaborer au développement de la recherche scientifique, notamment en s’impliquant dans le dossier de la Ceinture Verte de Montréal;
- Sensibiliser la population et les pouvoirs en place par la réalisation de concerts éco-responsables (Tournée verte) et l’organisation de diverses activités.

Le prochain en date est le 10 mai au centre Bell de Montréal.
Si vous devenez membre de la Fondation avant le 3 mai, vous "courrez" la chance de gagner 2 places pour assister au spectacle (Il n'est pas précisé si les billets d'avion vont avec !).



mercredi 19 février 2014

En prison pour avoir refusé de polluer !?

Do you wanna bee - protection abeille
Viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or, Emmanuel Giboulot exploite depuis plus de quarante ans 10 hectares de vignes en agriculture biologique.
Le 24 février 2014, il passera devant le tribunal correctionnel pour avoir refusé de déverser un dangereux pesticide sur sa vigne. Il encourt jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

En juin dernier, pour contrer un risque hypothétique d'épidémie de flavescence dorée, une maladie de la vigne, le préfet de Côte-d'Or a prit un arrêté radical : tous les vignerons devront traiter leur vigne contre la cicadelle, l'insecte qui répand la maladie.
Le problème est que même l'insecticide le moins polluant contre la cicadelle tue les abeilles et la faune auxiliaire, détruisant en définitive toutes sortes d'insectes nécessaires à la régulation de la vigne pour éviter les parasites. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.

Il décide donc, fort logiquement, de lutter contre la cicadelle en choisissant parmi les nombreux traitements naturels bien connus des agriculteurs bio.
Résultat : un inspecteur de la direction régionale de l'Agriculture s'aperçoit qu'il n'a pas déversé de pesticide et il est mis en examen et finalement traîné en correctionnelle le 24 février prochain.

L'IPSN a créé une page de soutien sur Facebook pour Emmanuel Giboulot, mais, vu le contexte, la mobilisation doit aujourd'hui être infiniment plus forte et plus officielle.
Emmanuel Giboulot ne doit pas se rendre au tribunal abandonné de tous. Il doit savoir qu'il est soutenu par des centaines de milliers de personnes.
Nous pouvons aussi changer l'issue de ce procès en rassemblant des centaines de milliers de signatures de soutien.

Car sans réaction massive de la population, ce viticulteur risque très probablement d’être condamné, pour l'exemple.
Et la plupart des agriculteurs bios se verront peut-être obligés d'obéir aveuglément aux injonctions des autorités, y compris si cela implique d'empoisonner leur propre terre et de décimer plus encore les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Signer la déclaration officielle de soutien à Emmanuel Giboulot.



Vous pouvez lire aussi :
Bannir les tueurs d'abeilles
Pourquoi les pollinisateurs sont-ils indispensables ?

vendredi 7 février 2014

Expulsions au Kenya - Votre signature est importante


Les Sengwer vivent dans la forêt d’Embobut depuis des siècles et ils sont protégés par des dispositions spéciales dans la Constitution kenyane et en droit international. Ils ont déjà remporté un procès pour arrêter les expulsions, mais le gouvernement fait la sourde oreille et prétend qu’ils doivent quitter la forêt afin de protéger les sources d’eau pour les villes environnantes.

Ainsi, les forces de police lourdement armées viennent d’incendier 1000 maisons pour expulser les familles indigènes des forêts. Pour sauver ses maisons – ainsi que la forêt – avant qu’elles ne soient détruites pour toujours, le peuple Swenger a besoin de notre aide.

La Banque mondiale - qui a une immense influence sur le gouvernement Kenyan - a dépensé des millions d’euros issus de nos impôts pour former les forces de police kenyanes. Ces mêmes forces qui annihilent aujourd'hui cette ancienne communauté. Jusqu’ici, alors que de nouveaux financements sont en jeu cette année, la Banque mondiale est restée muette.

Si nous sommes assez nombreux à relayer cet appel à l’aide, nous pouvons l’obliger à arrêter ces horreurs.

Demandons lui de convaincre le gouvernement kenyan d’arrêter ces accaparements de terres d’une brutalité rare et de s'engager à respecter les droits fondamentaux pour obtenir de nouvelles subventions.
Ajoutez votre nom maintenant

- page 1 de 14