Mot-clé - maladie

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 6 juillet 2012

Du poison dans nos vêtements

visuel engagé bio équitable Quat´rues Belle priseRita Lemoine ne se doutait pas que ses chaussures neuves contenaient du diméthylfumarate, fongicide qui lui a provoqué une réaction cutanée spectaculaire et des paralysies musculaires.
Depuis 2009, ce produit est pourtant interdit dans l'UE. Mais de nombreux objets importés, notamment de Chine, échappent aux contrôles.

Si en Asie, le chrome, les pigments et le chlore font toujours autant de victimes dans les tanneries, les travailleurs européens du textile ne sont pas non plus épargnés.

Le documentaire fait la lumière sur de nombreux poisons de l'industrie textile auxquels sont exposés vendeurs et acheteurs, mais surtout fabricants, toujours inconscients du danger de leur travail.
Une belle démonstration que la protection de l'entreprise passe avant la protection du consommateur et du confectionneur.

Ainsi, nous apprenons par exemple qu'H&M (et ses « Conscious Collection ») s'efforce par différents moyens de rendre l'industrie de la mode plus viable, prenant au sérieux leurs responsabilités vis à vis de la production et des fournisseurs" - Ce qui explique sans doute que la marque utilise au moins 200 substances chimiques présentant un danger pour la santé.

Comme expliqué en toute fin de reportage, les vrais vêtements en coton bio ne font pas encore l'objet d'une production de masse.
Seules de petites et moyennes entreprises en proposent actuellement car les critères sont très strictes - coton cultivé dans le cadre d'une agriculture biologique bien sûr, mais aussi aucune utilisation de produits contaminant le tissu (teintures sans métaux lourds, sans résines synthétiques...).

Un vrai produit bio fait donc l'objet d'une attention toute particulière durant tout le processus de fabrication et l'acheminement des produits. Couplée aux valeurs du commerce équitable garantissant des conditions de travail respectueuses des travailleurs et à des visuels engagés réalisés avec des encres à l'eau 100 % écologiques, cela peut donner par exemple... un T-shirt Quat’rues

"Du poison dans nos vêtements"
(Allemagne, 2010, 43mn) - NDR
Rediffusions sur Arte :
Dimanche, 8 juillet 2012, 04h00
Samedi, 14 juillet 2012, 12h40

mardi 1 décembre 2009

Journée Mondiale de lutte contre le sida - 1er Décembre 2009

Journée mondiale contre le Sida Aides QuatRues
La Journée Mondiale de lutte contre le sida a une teinte particulière cette année. Elle est en effet l'occasion de célébrer les 25 ans de lutte collective contre la maladie de l´association Aides et voilà maintenant 15 ans que le Sidaction s´inscrit dans la durée...

S´inscrire dans la durée... lorsqu´il s´agit d´Amour ou de bonheur, en voilà une bonne nouvelle...

Mais il s´agit là d´une maladie. Le Syndrome (ensemble de signes qui caractérisent une maladie), Immuno Déficience (les défenses de l’organisme sont affaiblies), Acquise (rencontrée au cours de la vie). Le SIDA est le nom d'un ensemble de symptômes consécutifs à la destruction de plusieurs cellules du système immunitaire par un rétrovirus. Le SIDA (en anglais : AIDS, acronyme de Acquired Immune Deficiency Syndrome) est le dernier stade de l'infection par ce virus et finit par la mort de l'organisme infecté, des suites de maladies opportunistes.
Le virus responsable du sida chez l´Homme s’appelle le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH ; HIV en anglais). Le VIH se transmet par voie sexuelle, sanguine et de la mère à l’enfant. Il détruit les lymphocytes T4 (cellules du système immunitaire - les défenses naturelles du corps contre les maladies).
Quelques semaines après la contamination par le VIH, on devient séropositif. L’infection par le VIH a la particularité de pouvoir rester invisible ou inapparente plusieurs années. Ainsi, être séroppositif ne veut pas dire avoir le SIDA. Dès la contamination, les personnes séropositives peuvent transmettre le virus, mais ne présentent aucun signe apparent de la maladie. Le seul moyen de savoir si on est séropositif au VIH est de faire un test de dépistage.
Le traitement contre le VIH est souvent appelé trithérapie car il comporte généralement trois (et parfois plus) médicaments anti-VIH.

Ces traitements, le soutien aux malades et les recherches menées pour lutter contre cette maladie coûtent chers... très chers.


Nous vous proposons ci-dessous quelques liens pour vous documenter, pouvoir participer, faire un don :

- Le site Aides, première association française de lutte contre le VIH/sida et les hépatites virales. Le site est très bien fait et vous pouvez bien sûr faire un don
- Agenda des manifestations liées au 1er décembre 2009, journée mondiale de lutte contre le sida
- MSF lance une campagne de mobilisation pour inciter 9 laboratoires internationaux à céder leurs brevets sur des médicaments essentiels à la lutte contre le VIH/sida
- Le site Le sida et les jeunes répond à toutes les questions sur le VIH/sida, la contraception et les IST.
- Sidaction, opérateur de collecte de fonds et acteur de la lutte contre le sida, en France et dans les pays en développement.
- La Journée mondiale du SIDA et l´Onu

25 ans Aides lutte contre le Sida QuatRues