Mot-clé - mobilisation

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 9 décembre 2019

Total au tribunal, le rendez-vous est pris par les Amis de la Terre

Les vêtements biologiques, équitables et engagés sont également solidaires en cette fin d'année !

Pour chacun de vos achats sur le site Quat'rues, vous pouvez choisir que Quat'rues reverse 3% du total de votre commande à l’une de nos associations partenaires.
Les Amis de la Terre est l'une d'elle.

L'association milite pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Engagés en faveur de la justice sociale et environnementale, ils mènent des actions sur le terrain, aux niveaux local, national et international.
Pour obtenir des victoires et faire bouger les lignes, ils utilisent plusieurs moyens d'actions complémentaires : expertises, enquêtes, plaidoyer, désobéissance civile, actions juridiques et sensibilisation.

Le 12 décembre prochain, Les Amis de la Terre seront devant les tribunaux suite à une action en justice entreprise contre la multinationale Total.
Cette dernière a un méga projet pétrolier dans la région des grands lacs en Afrique et va forer plus de 400 puits, permettant d’extraire environ 200 000 barils de pétrole par jour !
De plus, un oléoduc géant de 1445 km de long sera construit pour transporter le pétrole, impactant des territoires à la fois en Ouganda et en Tanzanie.
En tout, plus de 10 milliards de dollars sont investis pour ce projet pétrolier démesuré.

Avant même le début de l'exploitation, les impacts sur les populations locales sont déjà très graves. Nous pouvons les aider et donner plus d'impact au procès intenté à Total en signant cette pétition.
Faire reculer Total est possible !
Dans cette même région des Grands Lacs, la mobilisation citoyenne a déjà gagné : Total vient de renoncer à exploiter du pétrole dans le parc naturel des Virunga en République Démocratique du Congo.
Il est donc impensable que la multinationale puisse tranquillement lancer en même temps ce projet similaire en Ouganda, juste de l'autre côté de la frontière.

Les Amis de la Terre sont indépendants de tout pouvoir économique, politique et religieux. Grâce aux dons, ils peuvent agir en toute circonstance et en toute indépendance pour des sociétés soutenables.
Pour agir au niveau local, faire bouger les lignes et renforcer les actions en faveur de la transition écologique, découvrez leur réseau de groupes locaux dans lesquels vous pouvez prendre part.

mardi 10 avril 2012

Tiken Jah Fakoly appelle à une mobilisation contre la faim au Sahel

Action contre la Faim Tiken Jah Sahel
Il y a au Sahel 10 millions de personnes en pénurie alimentaire.
Tiken Jah Fakoly, lors d'une visite des programmes d'Action Contre la Faim dans l'Est du Burkina Faso, a appelé à une mobilisation internationale de grande ampleur.
Et c'est urgent ! La situation ne cesse de se détériorer et les enfants sont les premières victimes de cette crise.

Votre don peut faire la différence.



lundi 9 février 2009

Juste un frisson dans l´dos peut-être...

Voilà ce que nous pouvons lire sur le site Le monde, à 7h11 (heure de Paris), ce lundi 9 février :
"L'Etat va prêter 6 milliards d'euros à Renault et PSA Peugeot Citroën, une somme répartie à parité entre les deux constructeurs français, dans le cadre de son plan d'aide au secteur qui sera dévoilé lundi 9 février (source Les Echos) (...) Les montants prêtés pourraient être supérieurs à ces 6 milliards si l'Etat vient aussi soutenir le constructeur de camions Renault Trucks, également en crise et détenu par AB Volvo, ajoutent les Echos."

faim dans le monde Quat´rues
Il est bon de rappeler aussi que :
- Près de 6 millions de voitures ont déjà été construites cette année (source worldometers)
- il reste environ 43 ans avant la fin du pétrole (Si consommé au taux courant : source worldometers)

Pendant ce temps :
- Plus de 900 millions de personnes sont sous-alimentés dans le monde (source FAO : Food and Agriculture Foundation)
- Plus de 24 000 personnes meurent de la faim chaque jour (source Oxfam)
- Un enfant meurt de la faim toutes les 5 secondes (source Oxfam)
- La proportion de l’aide publique au développement consacrée à l’agriculture est passée de près de 20 % en 1980 à 3 % aujourd’hui (source Oxfam)

Certains diront qu´ils ne voient pas le rapport, d´autres que le bilan est simpliste... D´autres encore que ce mal est nécessaire pour préserver l´équilibre d´une économie bien fragile... Que feront les employés de Renault si les usines ferment ?
Il y a du vrai là-dedans... mais des solutions sont à trouver... Et plus particulièrement dans ce domaine de l´industrie voué à disparaitre dans le siècle à venir (absence de ressources). Peut-être est-il temps d´amorcer les changements nécessaires à la survie de l´humanité ?!

Et il s'agit là d´un exemple parmi tant d´autres... ces 6 milliards, additionnés à tous les milliards déjà utilisés, pour remettre sur les rails la machine économique mondiale bancale, pourraient servir par exemple à nourrir les habitants de cette planète dans le besoin pendant un bon moment tout en finançant des recherches allant dans le bon sens.
Mais non! Les gouvernements et les industriels gardent le cap : Il suffit de constater la politique menée pour les agrocarburants... Gasp!
Simpliste ? Soit... mais réaliste.

Quelques pistes de réflexion et d´action :
Action contre la faim
La faim dans le monde
Les agrocarburants, ca nourrit pas son monde
FAO

mercredi 4 février 2009

Mobilisations dans toute la France CONTRE L’ENFERMEMENT DES ÉTRANGERS le 7 février

Le rendez-vous est pris le 7 février : RESF - UCIJ - MIGREUROP appellent à des rassemblements et manifestations partout en France le samedi 7 février CONTRE L’ENFERMEMENT DES ÉTRANGERS et la remise en cause des droits fondamentaux en France et en Europe.

Contre l´enfermement des étrangers Resf Quat´rues
La carte des mobilisations

"Partout en Europe et de plus en plus souvent aux frontières de l’Europe, une logique concentrationnaire se développe pour empêcher ou freiner la circulation de ceux des migrants qui viennent chercher sur ce continent un refuge ou un avenir meilleur : les moyens pour prendre en charge ces migrants, parmi lesquels figurent de nombreuses familles avec enfants, et leur venir en aide sont diminués ou supprimés ; dans les zones d’attente, les quelques centaines de mineurs qui arrivent chaque année sont traités avec la même dureté que les adultes…"

Lire la suite...